Vin italien

Vin rosé

Vin rosé

Vin rosé, record italien

Le vin rosé, poésie fruitée, capable d’exprimer un trait spécifique du territoire italien, aujourd’hui mis en lumière, grâce à l’ascension du prosecco, enfin au centre du goût italien.

Longtemps considéré comme un vin italien mineur, il est idéal en apéritif (antipasti) ou pour accompagner un plat unique à la saveur prononcée tel que soupe de poisson ou mélange de friture.

Ce vin est obtenu par « macération brève », procédé durant lequel le raisin rouge est pressé et le marc est macéré dans le moût, de 2 à 36h, jusqu’à atteindre la teinte désirée. Cette méthode est nommée « salasso » en Italie et « saignée » en France. Trois heures aboutissent à un « rosa tenue« , de six à dix on réalise un « cerasuolo » (celui des Abruzzes est très célèbre), alors qu’au bout d’une demi-journée, la coloration rubis prend le nom de « chiaretto ».

Légalement, l’excellent vin rosé italien ne peut dériver de l’union de vins blancs et rouges, contrairement à son homologue français (rosé d’assemblage). Les Pouilles, la Lombardie et la Vénétie (qui produit le meilleur Prosecco rosé) sont les 3 régions qui ont approfondi la production des rosés, les plus renommés étant réalisés dans la zone du Salento.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire