Vin italien

Vin rosé

Vin rosé

Vin rosé, record italien

Le vin rosé, poésie fruitée, capable d’exprimer un trait spécifique du territoire italien, aujourd’hui mis en lumière, grâce à l’ascension du prosecco, enfin au centre du goût italien.

Longtemps considéré comme un vin italien mineur, il est idéal en apéritif (antipasti) ou pour accompagner un plat unique à la saveur prononcée tel que soupe de poisson ou mélange de friture.

Ce vin est obtenu par « macération brève », procédé durant lequel le raisin rouge est pressé et le marc est macéré dans le moût, de 2 à 36h, jusqu’à atteindre la teinte désirée. Cette méthode est nommée « salasso » en Italie et « saignée » en France. Trois heures aboutissent à un « rosa tenue« , de six à dix on réalise un « cerasuolo » (celui des Abruzzes est très célèbre), alors qu’au bout d’une demi-journée, la coloration rubis prend le nom de « chiaretto ».

Légalement, l’excellent vin rosé italien ne peut dériver de l’union de vins blancs et rouges, contrairement à son homologue français (rosé d’assemblage). Les Pouilles, la Lombardie et la Vénétie (qui produit le meilleur Prosecco rosé) sont les 3 régions qui ont approfondi la production des rosés, les plus renommés étant réalisés dans la zone du Salento.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.