Boeuf

Boeuf italien, les variétés

Le boeuf italien joue un rôle clé dans le régime des habitants du Bel Paese, et est étroitement lié à l’histoire sociale et agricole de la viande italienne. Celle-ci était autrefois un luxe, réservée aux jours de fête. Entre le début du 20e siècle et l’après-guerre, jusqu’au boom économique, la consommation a triplé, et le boeuf est apparu sur des tables relativement humbles.

Les diverses variétés de boeuf sont l’ingrédient principal de plusieurs recettes italiennes: brasato, bollito. Mais c’est le steack grillé classique qui exalte ses qualités. Son expression la plus noble est la « Bistecca Fiorentina », de la race Chianina, la plus grande et l’une des plus anciennes, résultat de la tradition des butteri, « cow-boys » des campagnes de Toscane, du Latium et des Marches. Le génie culinaire italien ne s’arrête toutefois pas là. On consomme également le boeuf cru (carpaccio), ou salé et séché (Bresaola).

Aujourd’hui, le boeuf est tellement ancré dans les habitudes alimentaires, que les presques 2 mio d’animaux abattus chaque année ne satisfont pas la demande interne, favorisant les échanges internationaux, ce qui contribue à l’amélioration des produits italiens. Le succès de la marque de boeuf en conserve Manzotin, est une autre preuve de la qualité du boeuf italien.

carne manzo pf grande
Boeuf

Producteurs de boeuf

Producteurs de boeuf, la barre est haute En Italie, les producteurs de boeuf donnent naissance à une vaste gamme de produits, du boeuf italien frais, à l’emploi de cette précieuse viande rouge plus ou moins persillée pour le salage ou autres procédés. Des facteurs géographiques et...

Lire la suite