AccueilsécuritéLes derniers feux pro-pesticides du Parlement européen expirent

Les derniers feux pro-pesticides du Parlement européen expirent

Le président sortant de la commission AGRI du Parlement européen a appelé la Commission européenne à introduire de toute urgence des exemptions aux procédures d'autorisation des pesticides. La lettre a été interceptée par des associations de la société civile qui rappellent la nécessité de protéger la santé, l'environnement et les insectes pollinisateurs. (1)

Trop long pour l'autorisation

Norbert Lins, député européen du Groupe PPE, président de la commission de l'agriculture et du développement rural, a adressé une lettre à la Commission européenne en avril 2024 demandant un assouplissement des procédures d'autorisation et de dérogation d'utilisation des pesticides.

Encore, la vague de protestation des agriculteurs est utilisée pour faire pression sur la Commission afin qu'elle facilite l'utilisation de pesticides considérés comme risqués. (2) 12 ans entre le lancement d'une nouvelle molécule et sa commercialisation paraissent excessivement longs au président d'AGRI.

Possibilité d'usage exceptionnel

Dans la lettre Ils se plaignent également de la difficulté d'obtenir une dérogation pour utiliser un pesticide interdit. Il est proposé qu'une substance ne puisse être interdite que si :

  • il existe une alternative similaire, durable et accessible sur le marché,
  • une évaluation de l'impact environnemental des stratégies alternatives de lutte antiparasitaire a été réalisée,
  • une évaluation des implications économiques sur le secteur est réalisée.

La réponse de la société civile

la lettre a été interceptée par des organisations de la société civile, dont plus de 30 ont signé une lettre de réponse. Les organisations rappellent aux députés du PPE et à la Commission que les restrictions aux autorisations imposées par le règlement sur les pesticides ont une fonction spécifique : protéger la santé humaine et l'environnement.

Règlement (CE) no. 1107/2009Par ailleurs, il présente déjà de nombreuses lacunes compte tenu des substances dont l'autorisation a été prolongée malgré l'absence d'étude d'impact, voire de preuve de leur toxicité. (3) De nombreuses études scientifiques prouvent que les pesticides et l'agriculture intensive sont parmi les principaux facteurs du déclin de 80 % de la biomasse des insectes au cours des 30 dernières années.

Vers une agriculture sans pesticides

Règlement (CE) no. 1107/2009 Cela ne nécessite certainement pas d’autres exemptions. Au contraire, son application devrait être renforcée, comme le démontrent certaines affaires de la Cour de justice européenne où le niveau insuffisant de mise en œuvre du règlement par les États membres est souligné. (4)

Le temps est venu pour dépasser une idée d’une agriculture qui n’est possible que grâce aux pesticides. Et de cesser d'exploiter les protestations des agriculteurs et des citoyens qui, contrairement à ce qu'a exprimé le député européen, sont conscients que l'agriculture dépendante de la chimie nuit à la nature, à la santé humaine, en particulier aux agriculteurs, et ne fait qu'enrichir les grandes entreprises agroalimentaires. (5)

Les agriculteurs ils demandent à avoir une garantie de revenu pour leur travail. Ce qui passe par l’accompagnement de la transition vers l’agroécologie, en interdisant les ventes à perte, en encourageant la vente de produits locaux et les circuits courts, en imposant la réciprocité des conditions de production dans les accords de libre-échange, qui créent une concurrence à la baisse entre les produits. (6)

Le changement est possible

Une autre agriculture cela est possible en unissant les forces des agriculteurs et des citoyens. Pour ce faire, nous devons nous méfier de ceux qui servent les intérêts des grandes entreprises semencières et chimiques et écouter les véritables représentants des intérêts collectifs – comme ECVC pour les agriculteurs et FoodWatch pour les consommateurs. (7)

Un outil c'est exercer son droit de vote, de manière consciente. Dario Dongo, qui mène ces combats depuis des années, est candidat du mouvement Paix, Terre et Dignité aux prochaines élections européennes des 8 et 9 juin pour la circonscription Nord-Est afin de porter ces demandes au Parlement européen. (8)

Alessandra Mei

Notes

(1) Les textes complets des deux lettres https://8e8ea45e-d3b1-4c0f-8009-56b8df6908d2.usrfiles.com/ugd/8e8ea4_554675e3cbbe427f9ecb4628101ddfd6.pdf 

(2) Dario Dongo. Protester les agriculteurs, les pesticides au lieu du #fairprice. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 7.2.2024

(3) Marta Chanté. Pas seulement le glyphosate. 33% des pesticides utilisés dans l'UE sont sans évaluation des risques. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 26.11.2022

(4) Dario Dongo, Alessandra Mei. Pesticides, arrêt de la Cour de justice sur les dérogations nationales aux interdictions de l'UE. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 4.2.2023

(5) Dario Dongo. Éliminer les pesticides de synthèse, l'étude INRAE. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 20.4.2024

(6) Dario Dongo. Feu vert aux accords de l’UE avec le Chili et le Kenya. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 28.2.2024

(7) Dario Dongo. Via Campesina, les priorités des agriculteurs aux élections européennes. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 24.4.2024

(8) Dario Dongo. Paix, Terre et Dignité. Notre mouvement aux élections européennes de 2024. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 14.3.2024

Alessandra Mei
+ de publications

Diplômée en droit de l'Université de Bologne, elle a suivi le Master en droit alimentaire de la même université. Rejoignez l'équipe de prestations de WIISE srl en vous consacrant à des projets de recherche et d'innovation européens et internationaux.

Articles connexes

Articles récents

Commenti récentes

Traduire "