Riz

Production riz

Production riz

Production de riz, patrimoine italien

La production de riz italien atteint son sommet pendant les trentes premières anneés du vingtième siècle. Une page d’histoire qu’ont écrite les familles d’ouvriers et de mondine (ouvrières saisonnières des rizières). Dans les régions du Nord, où l’on cultuvait des variétés diversifiées, chaque mondina extirpait les mauvaises herbes et parasites des plantes en chantant « Bella Ciao« , la chanson qui devint plus tard, avec un texte différent, l’hymne des Résistants italiens.

A cette époque, 500 personnes étaient employées pour une dizaine d’hectares et la production de riz était élaborée dans des « amphithéatres », méthode désormais abandonnée en Europe (encore en vigueur en Chine). Puis la technologie est arrivée: nouvelles machines, idées, études génétiques, croisement entres variétés de riz spécifiques et techniques de production modernes ont supplanté le passé. En partie grâce à Antonio Tinarelli (1922 – 2014), capable, entre les années 60 et 70, de créer des espèces originales en diversifiant la production.

La production de riz italienne actuelle a maintenu une grande qualité, garantissant l’emploi minimum (ou l’absence) de pesticides, démontrant ainsi que production massive est compatible avec agriculture biologique et durable.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire