AcceuilProgressL'agriculture paysanne, les opportunités inavouées

L'agriculture paysanne, les opportunités inavouées

L'agriculture paysanne - l'idée d'arracher des 'lopins de terre' à la dégradation et à l'abandon (ou ciment), pour cultiver les 'vrais aliments' selon la nature, ceux 'qui ont une saveur différente, comme ils l'étaient autrefois' - c'est dans le cœur de chacun, idéalement. Mais la campagne populaire pour l'agriculture paysanne se bat depuis 2009 pour une loi qui reconnaisse les réalités de la micro-petite échelle en Italie et les soutient par des mesures concrètes. (1) Mais les politiciens de toutes couleurs, en dix ans de bavardage, n'ont toujours rien fait.

L'éco-agriculture micro-artisanale, des opportunités à saisir

Italie il se distingue, par rapport aux autres pays européens, par une production agricole extrêmement fragmentée. Pour des raisons historiques et géomorphologiques, confirmées par une statistique officielle. La Coldiretti est la première confédération d'Europe en nombre de membres, avec une SAU (Surface Agricole Utile) bien inférieure à celle des autres États membres. Le rendement à l'hectare est nettement supérieur à la moyenne, tout comme les productions et les surfaces certifiées bio.

La politique agricole commune (PAC)néanmoins, elle tend à favoriser les productions à grande échelle, à forte capitalisation et à mécanisation. Dans le but de soutenir la concurrence - toujours déloyale compte tenu de la coûts de la durabilité 'Fabriqué en Europe » et dumping socio-sanitaire-environnemental »hors UE» - sur les marchés mondiaux.

Quelques marges de manœuvre ils résident dans les aides d'État, que les États membres peuvent reconnaître par diverses mesures dès maintenant soumis à consultation publique, dans la perspective de la PAC 2021-2027. Et c'est sur ces mesures que les partis politiques etparties prenantes'devrait maintenant se concentrer sur la facilitation des micro et petites fermes capables de mettre en œuvre des modèles agricoles écologiques, au profit des écosystèmes et des communautés locales.

L'éco-agriculture elle peut s'exprimer entre autres dans les fermes sociales et les fermes pédagogiques, les jardins urbains et apiculture urbaine, partage et solidarité. Et sa diffusion de particules constitue un excellent exercice de souveraineté alimentaire et l'entretien des espaces verts, lutter contre le gaspillage et la santé. De nombreuses petites "villes du soleil", sans ambition d'ascension sociale, peuvent fédérer les habitants des territoires et peut-être même offrir des opportunités d'emploi dans micro-chaînes d'approvisionnement équitable à 'km0'.

La Déclaration des Nations Unies »pour les droits de agriculteurs et d'autres personnes travaillant dans les zones rurales », adopté par l'Assemblée générale des Nations Unies le 19.11.18, a valu justement d'affirmer ces fondements de la civilisation. Qui prennent racine sur droits humains fondamentaux à l'alimentation et la souveraineté alimentaire, auxquelles sont également consacrés certains des premiers ODD (Objectifs de développement durable) sur l'agenda 2030 de l'ONU.

Campagne populaire pour l'agriculture paysanne, 10 ans d'engagements

"L'agriculture des paysans qui ne sont pas des entrepreneurs et encore moins des industriels de la terre' reste à nouveau en Italie 'presque invisible au regard de la loi qui ne la reconnaît pas comme constitutionnellement différente de l'autre (et même opposée, en effet) et ne sait pas écouter sa voix '. (2)

Ainsi en 2009 les organisateurs d'un réseau d'associations paysannes - la Campagne populaire pour l'agriculture paysanne - ont annoncé leur proposition. Sous forme de pétition, incorporée dans un projet de loi en 2010. L'Italie a ensuite été submergée par le cyclone 'Se propager'et l'exécutif dirigé par Mario Monti a abandonné l'initiative. La législature suivante a vu fleurir plusieurs propositions, toutes tombées avec le gouvernement de Paolo Gentiloni :

- 'Orientations pour une loi-cadre sur l'agriculture paysanne', 10.10.13

- non pas un mais quatre projets de loi, dont aucun n'a été finalisé entre 2014 et 2015, (3)

- le schéma de 'Loi cadre sur l'agriculture paysanne', établi en accord avec la Campagne Paysanne et approuvé par la Commission Agriculture de la Chambre le 13.12.17. Dommage, en fin de mandat.

Le 14.2.19 la campagne paysanne a présenté un texte unitaire à l'actuelle Chambre des députés. Le 25.2.19, une de ses délégations a été reçue par le président de la République Sergio Mattarella, pour exposer les valeurs de la réalité rurale et la nécessité d'une défense active, pour la valorisation des territoires. (4)

Loi-cadre sur l'agriculture paysanne

Le schéma de »loi-cadre sur l'agriculture paysanne ' exprime, encore mieux que les propositions précédentes, i voulu de la campagne populaire pour l'agriculture paysanne. Il introduit les valeurs et les notions de souveraineté alimentaire, de bien commun, d'agroécologie, d'accès à la terre. Et il identifie une série de mesures concrètes pour promouvoir ces valeurs. Brève analyse à suivre de la conception législative examinée en Commission Agriculture le 13.11.17 (AC 2025).

Les caractéristiques structurelles des fermes sont intimement liées aux caractéristiques du territoire italien, principalement montagneux et vallonné. Le paysage agricole italien se caractérise par la présence généralisée et fragmentée de petites entreprises agricoles directes et de quelques macro-réalités industrielles.

Agriculture paysanne elle se place dans un contexte de pluralité des agricultures (art. 1.c). Elle dépasse le concept de simple activité économique, remplissant une fonction sociale de protection du territoire, de sauvegarde de la terre comme bien commun de l'humanité, des traditions et techniques agricoles, de la biodiversité et du respect des écosystèmes. Pour ces raisons, il a besoin de formes particulières de soutien, d'incitations et de protection. A partir d'une notion législative qui la décrit et l'encadre d'un point de vue juridique.

Pour "l'agriculture paysanne" nous entendons les exploitations incluses dans l'agrosystème local et en harmonie avec l'écosystème de référence, qui favorisent la biodiversité et la rotation des cultures. Ils sont détenus en propriété, fermage ou assimilé par des paysans résidant dans la même commune (articles 2, 4), dont l'activité s'exerce principalement comme travail direct ou familial ou sous formes associées d'autoconsommation, de vente directe et locale de produits qui excluent grands procédés industriels. Ils peuvent former des consortiums et des coopératives (article 2, lettres ae).

L'impact environnemental activités jouent un rôle crucial dans la définition d'une exploitation paysanne. Selon la nature, la production doit être est conforme aux exigences du système biologique. Excluant également les aliments ultra-transformés des destinées productives (articles 4 et 17).

Les entreprises ainsi identifiées ils sont inscrits gratuitement au registre des « exploitations paysannes » (art. 4).

Loi-cadre, concessions et incitations

Simplification des règles il concerne la transformation, la transformation et la commercialisation de quantités limitées de produits à filière courte et de production locale. Il y a aussi une exonérationdes obligations d'étiquetage des produits de l'entreprise, à condition que le fabricant, l'adresse du lieu de production, le numéro d'enregistrement, les ingrédients, la partie de ceux-ci ne provenant pas de l'entreprise, la date d'emballage et la date de péremption et la mention "produit de l'agriculture paysanne" est illustré (Article 7, paragraphes 1 et 3, à notifier à Bruxelles conformément au règlement UE 1169/11).

Des incitations fiscales importantes ils doivent favoriser le respect des normes agro-écologiques des entreprises agricoles paysannes. Ainsi la récupération et la protection des sols vis-à-vis des phénomènes climatiques extrêmes, la contribution à l'atténuation des le changement climatique avec cultures à empreinte carbone négative, mais aussi la relance des économies d'approvisionnement locales et d'emploi. Les impôts et taxes sur les activités commerciales pour la vente de produits agricoles et alimentaires au km0 doivent être réduits d'au moins 80% (article 8), et les marchés de producteurs qui ne produisent pas de déchets doivent être exonérés d'impôt (article 10, paragraphe 3) . Avec un accès prioritaire aux marchés locaux et l'établissement libre de marchés périodiques de producteurs. Et la possibilité de pratiquer l'hospitalité rurale (art. 11).

Contraintes d'aménagement et d'urbanisme elles doivent être supprimées pour la construction de granges, écuries, serres et autres dépendances destinées à l'agriculture paysanne, ainsi que pour la reconstitution d'artefacts préexistants en terre, bois et pierres sèches (art 12). D'autres avantages concernent la réduction des cotisations de sécurité sociale et d'aide sociale, avec des réductions supplémentaires sur les terres marginales et les zones défavorisées. Des services vétérinaires et agronomiques gratuits et à domicile sont assurés, des contrôles sanitaires gratuits sur les produits alimentaires et une aide pour les relations avec l'administration publique (article 14).

La taxe sur la valeur ajoutée il doit être exclu dans la limite de 25.000 15 € par an (sous réserve de vérification de la réglementation européenne), avec la possibilité de délivrer des reçus de vente simplifiés. Exemption de l'obligation d'inscription à la chambre de commerce, d'industrie, d'artisanat et d'agriculture pour l'accès aux financements publics. Concessions et réductions en matière d'énergie et pour la réalisation d'activités dans les zones montagneuses et défavorisées (article 17). D'autres concessions concernent la construction d'ouvrages verts (art. XNUMX).

Mesures spécifiques récupération des terres incultes et abandonnées sont alors prévues, en vue de favoriser leur repeuplement (article 6).

Semences et matériel génétique ils doivent pouvoir être librement utilisés par les agriculteurs, qui doivent être associés aux processus de décision sur les questions relatives à leur utilisation et à leur conservation (art. 9). Un excellent exemple de technique législative au service de la protection des ressources environnementales et de la biodiversité et démonstration d'une forte sensibilité environnementale qui permet de concevoir des systèmes de vie et de développement alternatifs au modèle dominant.

La campagne ne s'arrête pas

Nouveaux signes d'intérêt ils ont été reçus par l'actuel président de la Commission de l'agriculture de la Chambre des députés, l'honorable Filippo Gallinella (M5S). Et aussi par la députée Sara Cunial (récemment expulsé du Mouvement 5 Etoiles), qui a exprimé son intention de présenter sa propre proposition de loi sur ces questions. Le temps presse, il est temps de discuter de la proposition de loi-cadre en classe et de définir la vôtre au plus vite Processus législatif.

La campagne paysanne garde toujours vivant l'intérêt d'affirmer les critères proclamés dans le 'Déclaration des Nations Unies pour les droits des agriculteurs et autres personnes travaillant dans les zones rurales»Les dernières réunions ont eu lieu à l'Université de Pérouse, le 10.5.19, et au siège du comité agricole de Mondovì, le 11.5.19..

Dario Dongo et Giulia Caddeo

Notes

(1) https://www.agricolturacontadina.org/

(2) Passage du communiqué de presse de la campagne paysanne (2009) dans 'La Campagne populaire pour l'agriculture paysanne et les propositions de loi de protection, Isabella Giunta, Agriregionieuropa année 12 n°45, juin 2016

(3) Les projets de loi sont devenus caducs avec la législature précédente, par ordre chronologique :

- 'loi-cadre sur l'agriculture paysanne', 30.1.14,

- 'interventions pour le soutien et la promotion de l'agriculture paysanne', 26.2.14,  

- 'règles pour la protection du territoire, la récupération et la valorisation des terres agricoles abandonnées et le soutien des activités agricoles paysannes', 5.3.15,

- '' Dispositions pour l'identification, la récupération et l'utilisation des terres agricoles abandonnées et les interventions en faveur de l'agriculture et des zones de montagne12.10.15

(4) https://www.agricolturacontadina.org/ecco-il-video-integrale-della-presentazione-alla-camera/

https://www.agricolturacontadina.org/dal-presidente-mattarella-per-presentare-le-istanze-della-piccola-agricoltura-contadina/

+ de publications

Dario Dongo, avocat et journaliste, docteur en droit alimentaire international, fondateur de WIISE (FARE - GIFT - Food Times) et Égalité.

+ de publications

Diplômé en droit, master en Alimentation, Droit & Finance. Il a étudié le thème des achats verts et des politiques alimentaires urbaines dans le secteur de la coopération internationale et de la paix de la ville de Turin.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données sont traitées.

Articles connexes

Articles récents

Commenti récentes

Traduire "