Pizza

Pizza blanche à la romaine

Pizza blanche à la romaine

Pizza blanche à la romaine, tradition éternelle

La pizza blanche à la romaine est une spécialité de la Capitale italienne qui se distingue par ses caractéristiques uniques. Bien différente de la focaccia toscane ou de la fugassa génoise, son aspect est plutôt sec. La pâte est riche en bulles et sa surface est recouverte d’une petite quantité de gros sel et traversée d’une multitude de petits sillons dans lesquels circule l’huile d’olive vierge extra avec laquelle on assaisonne la pizza après la cuisson.

Pizza blanche à la romaine, un produit de boulangerie

Si, à Rome, vous êtes à la recherche de la pizza blanche à la romaine, vous devrez entrer dans une boulangerie plutôt que dans une pizzeria al taglio. C’est dans les mêmes fours servant à préparer le pain que naît ce délice qui est ensuite livré aux boutiques en même temps que pains et baguettes. Le meilleur moment pour la déguster est la fin de matinée, lorsque son arôme et sa saveur sont encore intacts.

A manger telle quelle ou farcie

Dans les épiceries qui proposent le pain et la charcuterie (connus à Rome comme ‘alimentari’) la pizza blanche à la romaine se trouve dans les rayons avec le pain, en général déjà coupée en rectangles d’environ 100 grammes, empilés les uns sur les autres. Une fois le morceau que l’on préfère choisi (fin ou épais, plus ou moins cuit), on peut décider de la déguster telle quelle ou choisir une farce, par exemple une tranche de mortadelle.