Pain italien

Le « pain des pauvres » est devenu célèbre

piadina ant 1

Farine, saindoux et/ou huile d’olive, sel, eau: ces ingrédients simples et naturels donnent naissance à la Piadina Romagnola, une fine couche de pâte, d’un diamètre allant de 15 à 30 cm et d’une épaisseur comprise entre 3 et 8mm, cuite sur la pierre ou sur la fonte, qui lui confèrent ces taches brunes caractéristiques.

Autrefois le « pain » des paysans pauvres de la Romagne, la piadina est aujourd’hui connue dans le monde entier pour sa versatilité et ses infinies possibilités de remplissage.

On raconte que les Etrusques l’ont inventée, et qu’elle est devenue un aliment de base de la cuisine pauvre à la Renaissance, en particulier dans les régions du Centre-Nord. Actuellement, la piadina est une spécialité gastronomique de la côte romagne, haut lieu du tourisme balnéaire des années cinquante, époque du boom économique italien.

Ses deux variantes « Piadina Terre di Romagna » et « Piada romagnola di Rimini » ont obtenu la reconnaissance européenne IGP.

Comme le pain, on peut la manger chaude ou froide, seule ou farcie avec une infinité d’ingrédients sucrés ou salés: charcuterie, fromage, légumes, mais également fruits, miel, chocolat à tartiner ou confiture.