Nutrition

Rio 2016 pâtes italiennes

Rio 2016 pâtes italiennes

Rio 2016, les pâtes nourrissent les athlètes

Rio 2016, place aux pâtes italiennes. Au rendez-vous brésilien des Jeux Olympiques 2016, l’équipe italienne a emmené les champions les plus célèbres du Régime méditerranéen: huile d’olive vierge extra, parmigiano reggiano et les fameuses pâtes italiennes, justement, strictement réalisées avec du blé dur.

A Rio 2016, et dans toutes les compétitions sportives, le rôle des glucides et du régime méditerranéen est fondamental. Fusilli, spaghetti ou penne, les pâtes représentent un véritable carburant: absorption lente et digestion facile. Un repas utile et gratifiant qui, au cours des 40 dernières années, a définitivement remplacé le steak, anciennement considéré comme l’aliment le mieux adapté au sportif.

Parmi les athlètes italiens de Rio 2016, les nageurs Federica Pellegrini (qui préfère les pâtes complètes), Filippo Magnini et Gregorio Paltrinieri, en mangent un portion abondante tant à midi que le soir. La gymnaste Carlotta Ferlito et les championnes d’escrime Rossella Fiamingo et Arianna Errigo se contentent d’une petite assiette au déjeuner, en vue de l’entraînement. La plongeuse Tania Cagnotto, quant à elle, en mange juste avant la compétition.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.