Régime méditerranéen

Régime méditerranéen recherche Cambridge

Régime méditerranéen recherche Cambridge

Régime méditerranéen, Cambridge contre les risques cardiovasculaires

Le régime méditerranéen, selon une recherche de l’Université de Cambridge, est conseillée au Royaume Uni, bien que celui-ci soit un pays totalement étranger à cette tradition alimentaire. La recherche, publiée sur Bmc Medicine, démontre que ce mode d’alimentation entraîne une réduction de 11 % des risques cardiovasculaires.

Les chercheurs de Cambridge ont démontré pour la première fois les effets de ce régime sur la population britannique. Ils ont observés 23.902 individus sains, en surveillant leurs préférences culinaires et l’adhérence au régime méditerranéen. Au terme de 15 ans de travail, ils ont constaté 7.606 épisodes de dommages cardiovasculaires et 1.714 cas de décès. La conclusion est que 3,9% des événements, 8,5% des AVC et 12,5% de mortalité auraient pu être évités en suivant de manière cohérente le régime méditerranéen.

On dénombre chaque année sur ces îles 155.000 morts dus à des maladies cardiovasculaires, plus d’un quart du total. Modifier les habitudes alimentaires, en diminuant les graissses saturées et augmentant la consommation de fruits et légumes, pourrait représenter la clé de la prévention. Et par conséquent de l’abaissement des coûts sanitaires, estimés à 12,5 milliard d’euros annuels.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire