Nutrition

Réduction de l’impact environnemental

Une recherche de l’Université de Gênes a démontré l’importance en cosmétique des propriétés "anti-âge" des polyphénols extraits des grignons d’olive. Cette étude a mis au point un procédé innovant d’extraction des polyphénols des grignons, la pâte qui reste, une fois les olives pressées pour la production d’huile.
L’autre avantage de ce procédé est celui de favoriser la biodégradabilité des grignons, réduisant ainsi leur impact sur l’environnement. Un pas en avant dans la recherche pour l’utilisation des composants nobles produits par l’élaboration agro-industrielle caractéristique de l’aire méditerranéenne, comme par exemple le lycopène des déchets de tomates, ou les polyphénols des margines (résidus liquides de la pression de l’huile).
Les vertus anti-oxydantes des polyphénols se prêtent à diverses applications, des cosmétiques aux compléments alimentaires. L’Autorité Européenne pour la Sécurité Alimentaire (EFSA), basée à Parme, a validé scientifiquement le rôle bénéfique des polyphénols de l’huile d’olive – hydrosytyrosol et oleuropéine en particulier.