Nutrition

OMS alarme junk food

OMS alarme junk food

OMS, alarme junk food: les spots cachés du web

L’Organisation Mondiale de la Santé OMS lance l’alarme contre la junk food, largement promue sur le web, l’environnement familier des enfants. Les réseaux sociaux, blogs et applications sont devenus des véhicules de messages promotionnels pour la malbouffe, l’un des principaux responsables de l’épidémie d’obésité infantile.

Le rapport de l’OMS émet une dure critique aux gouvernements pour leurs manque de vigilance sur les effets d’un phénomène qui a modifié les modes de consommation et de promotion, ainsi qu’une forte préoccupation pour des initiatives qui sont de vrais pièges. C’est le cas des fast (junk) food qui attirent les jeunes dans leurs locaux, transformés en d’importants lieux pour des projets de réalité augmentée, tels que Pokémon Go. La tendance semble échapper totalement aux parents. Une analyse conduite aux USA montre que les bloggers ont aujourd’hui plus d’influence que la télévision ou les films.

Le directeur du programme de l’OMS pour l’alimentation, activité physique et obésité a lancé l’alarme sur BBC News les grosses lacunes en matière de normes protégeant les mineurs de la publicité pour la junk food. Les lois concernent uniquement les médias traditionnels et ne se sont pas adaptées aux changements désormais consolidés qui privilégient les moyens digitaux.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire