News Alimentation Et Boissons

Walmart USA dénoncé par les ouvriers

Walmart, premier groupe mondial du secteur retail, des filiales dans tous les coins du monde, fait un nouveau faux pas sur le thème de la responsabilité sociale. Aux Etats-Unis, cette fois, le bureau gouvernemental "Nation Labor Relations Board" a sanctionné menaces et représailles sur les ouvriers.

L’agence Fédérale, qui est intervenue à la suite de licenciements de plusieurs employés ayant protesté contre les conditions de travail et les salaires injustes, a obligé Walmart à les reprendre et à les dédommager. Rien de neuf pour le colosse du "retail", qui traîne une longue histoire de "violation des lois pour la protection de l’environnement, de la santé des clients et des ouvriers".

Au cours des années, Walmart a subi une série de plaintes: aux USA, pour exploitation des travailleurs immigrés et discrimination entre ouvriers; au Mexique pour corruption de fonctionnaires; au Bangladesh, pour le grave manque d’attention à la sécurité dans la fabrique de vêtements des magasins Walmart située à Rana Plaza, qui s’est écroulée en avril 2013, causant la mort de 1.100 personnes.

Il est évident qu’un bénéfice de 17 milliard de dollars ne suffit pas aux avides membres de la direction du géant américain pour penser à la vie de ceux qui l’entourent.