Marchés

Un pont avec l’Asie

La position géographique, la centralisation des projets européens de transport sur rail et la concentration de l’offre sur le transport maritime, représentent une grande opportunité pour le port de Gioia Tauro. C’est en tout cas ce que pense le Conseil Régional de Calabre, qui a demandé au Gouvernement national de créer une Zone Economique Spéciale (ZES) au port, sur le modèle de la Shanghai Free Trade Zone.

Le port de Gioia Tauro (presque 3 millions de conteneurs transportés en 2012) se trouve sur la route principale des navires reliant le nord de l’Europe à l’Asie, de l’Océan Indien à la Manche, en passant par la Méditerranée. Les connexions ferroviaires auront elle aussi un pôle logistique de première importance dans la ville calabraise, grâce à la réalisation du réseau européen (TEN-T) destiné à relier Berlin à Palerme.

En outre, le marché du transport maritime est en pleine restructuration. L’accord P3, entre trois des plus grandes compagnies au monde (MSC, Maersk et CMA CGM) en est un exemple concret. Cette décision répond à la location, par la compagnie chinoise Cosco d’une jetée dans le port grec du Pirée.