News Alimentation Et Boissons

Lutte intégrée, la solution de l’UE pour sauvegarder l’agriculture

La lutte intégrée en agriculture est obligatoire sur tout le territoire de l’Union Européenne depuis le 1er janvier 2014. Cette mesure (Reg. 1107/2009/CE) vise à réduire le risque environnemental et sanitaire dérivant de l’usage de pesticides, grâce à l’adoption de techniques agricoles plus avancées et à l’emploi de molécules à basse toxicité.

La norme communautaire délègue aux Etats membres le devoir de mettre en pratique ces mesures au niveau national, à l’aide de directives destinées autant à l’industrie agricole qu’aux institutions locales chargées des contrôles.
 
Pour l’Italie, premier pays à avoir introduit la lutte intégrée en agriculture, la procédure est décrite en 8 points par l’ordonnance DLgs. 150/2012 :

-utilisation de techniques intégrées (moyens agronomiques, génétiques, hygiéniques, organismes utiles);

-surveillance, prévisions et alertes météo;

-seuils d’interventions territoriales;

-priorité aux solutions biologiques ou physiques lorsqu’elles sont possibles;

-plans phyto-sanitaires sélectifs;

-limitations des doses et du nombre de traitements chimiques;

-diversification des substances actives afin de limiter l’apparition de résistances;

-vérification du degré de succès des stratégies mises en place.