News Alimentation Et Boissons

Les larmes de Santa Giusta

Selon la légende, la Vernaccia est née des larmes de Santa Giusta, la patronne de la ville d’Oristano. Les larmes, tombées su ciel, se transformèrent en petites vignes qui se remplirent rapidement de grappes de raisins, avec lequel fut produite la Vernaccia di Oristano, un grand vin qui fait la fierté des Sardes.

Il semble que ce cépage ancien ait été amené sur l’île par les Phéniciens, malgré son nom, d’origine romaine, dérivant de la formule "uva vernacula", signifiant que le raisin est local. La particularité de la Vernaccia di Oristano DOC vient du processus naturel d’oxydation, ayant lieu dans des fûts de chêne pendant au moins trois ans. Le cahier des charges, élaboré en 1971 et mis à jour en 2001 et 2011, limite la zone de production des vignes à quelques territoires de la province d’Oristano.

Sa couleur est un jaune doré, légèrement ambré, son parfum est délicat et possède des nuances de fleur d’amande. Sa saveur est fine, chaude, avec un léger arrière-goût d’amande très agréable. Son degré alcoolique est de 15°-16°. Il existe cinq types de Vernaccia di Oristano DOC, dont les différences résident dans le pourcentage d’alcool et la période de vieillissement: sec, supérieur, supérieur Riserva, liquoreux sec ou dry.