Nutrition

Les « brûleurs de graisse » sur la sellette

pillole letali

Tolérance zéro pour les compléments alimentaires "Made in USA" qui se vantent de brûler les graisses, mais menacent la santé des sportifs qui les utilisent. La FSA (Food Standards Agency), l’agence britannique pour la sécurité alimentaire, a lancé l’alarme après la découverte d’une drogue illégale à l’intérieur d’un "brûleur de graisses" produit en Californie par iForce Nutrition.

La NVWA (Autorité hollandaise pour la sécurité des aliments et des consommateurs), quant à elle, a ordonné l’élimination de la vente en ligne du Dexaprine, un soi-disant  "brûleur de graisse" qui a déjà envoyé à l’hôpital une douzaine de personnes, certaines présentant de graves problèmes cardiaques.

L’ESSNA (European Specialist Sports Nutrition Alliance), l’association représentant les producteurs européens d’aliments pour sportifs, a exprimé sa satisfaction pour l’activité de surveillance rigoureuse des autorités britanniques et hollandaises.