Le vin italien intéresse les Chinois

Une délégation de fonctionnaires du gouvernement chinois et de représentants de sites internet commerciaux, était présente à Vinitaly (Vérone), hôtes du séminaire sur les perspectives du vin italien en Chine. Sur ce marché, la production italienne souffre de la compétition avec la France qui exporte depuis plus longtemps et a ainsi "habitué les consommateurs à la saveur de son vin", comme le rappelle Wang Xuwei, chef de la délégation. Il ajoute: "80% de la consommation concerne les vins rouges, mais celle de vin blanc augmente rapidement, en particulier le mousseux". Comme le relate le compte-rendu flatteur paru dans le quotidien China Daily Europe, la vente on-line est un bonne opportunité pour les producteurs de la péninsule. "Les Chinois sont timides pour l’achat de vin –  nous explique Jared Liu, du site d’e-commerce YesMyWine, qui vend 20.000 bouteilles par jour – mais ils deviennent plus actifs sur le web".
"Les vins italiens, surtout les plus fruités, sont plus adaptés à nos goûts", commente le blogger Terry Xu de la délégation chinoise, invité de la revue Wine Spectator à Vinitaly. "Le vin français est trop compliqué, alors que le vin italien est potentiellement plus facile à comprendre pour nous".