News Alimentation Et Boissons

La recherche constante

L’évolution scientifique continue à démontrer que les produits naturels obtenus à partir des plantes médicinales peuvent représenter une alternative valable aux produits présents dans les pharmacies.
Valentino Mercati, président d’Assoerbe regrette pourtant: "Une des exagérations les plus évidentes que l’ont peut remarquer est que les directives sur les médicaments traditionnels trouvés en pharmacie soient attribuées aux "produits naturels", en contradiction avec les normes européennes sur le concept d’"homéostasie", qui définit comme médicament uniquement les substances capables de modifier de façon significative, les fonctions physiologiques de l’être humain". Le risque que représente le fait de rapprocher les substances naturelles biologiques thérapeutiques "à des copies de celles disponibles en pharmacie, sans test pré-clinique, ni détermination chimico-physique ou biologique des substances utilisées – continue le président – est celui de mettre en danger la santé des citoyens, aditionné à la perte inacceptable d’instruments salutaires/thérapeutiques, indispensables aux exigences des systèmes sanitaires modernes".
Le seul résultat visible serait "le blocage de la recherche dans ce domaine, ayant pour conséquence un avantage évident pour d’autres secteurs de la santé et des thérapies émergents. Une distorsion du marché qu’on ne peut pas accepter passivement".