News Alimentation Et Boissons

L’huile de palme est-elle vraiment mauvaise pour la santé? Non, très mauvaise

L’huile de palme est-elle vraiment mauvaise pour la santé? Non, très mauvaise

c36633d0 39a8 4e29 b09d 606e0fb4844dLe lobby des colosses asiatiques qui pratiquent l’accaparement des terres et dévastent les forêts tropicales dans le but de produire de l’huile de palme (1) s’est allié non seulement avec les 10 plus grandes multinationales (2) qui détiennent le monopole de l’industrie alimentaire globale, mais également avec certaines des grandes industries alimentaires italiennes. L’huile de palme est mauvaise pour la santé des consommateurs et, ce qui est pire encore, pour celle des industries récalcitrantes.

Les industries alimentaires italiennes auraient dû se démarquer dès le début du «pacte avec le diable»  proposé par des organisations avec lesquelles elles n’ont rien à voir et faire confiance à la gloire historique de leurs marques, fondées sur la Valeur des matières premières, des produits et de l’emploi autochtones. Agir correctement – c’est-à-dire remplacer l’huile de palme par des graisses durables et saines, inhérentes tant à nos productions agricoles qu’à nos traditions alimentaires – est à la portée de tous, il suffit de le vouloir (3).

En revanche, les plus grandes d’entre elles, aveuglées par l’arrogance des géants, s’obstinent à investir d’énormes sommes afin de mettre sur pied des campagnes de désinformation et s’attirer les faveurs de croniqueurs sensibles au dieu Argent (4). Celles-ci insinuent même que l’huile de palme pourrait être bon pour la santé (5). Elles éludent ce sujet embarrassant, espérant que le marché, passée une phase d’instabilité transitoire, acceptera à nouveau l’emploi massif de leur part de cette graisse sanguinaire et répugnante. C’est compter sans une donnée fondamentale, la variable indépendante du marché, les «consommActeurs». Voyons quel rôle ont ces derniers.

 

L’HUILE DE PALME ENFLAMME LES CELLULES DE L’ORGANISME

La recherche médicale souligne le rôle favorable aux inflammations de l’acide palmitique sur les membranes cellulaires (6). Il provoque l’artériosclérose et joue un rôle clé dans les altérations métaboliques caractérisées par des processus inflammatoires, tels que l’obésité et le diabète de type 2, accompagnés d’un dérèglement du métabolisme normal de l’insuline. L’acide palmitique a en outre un rôle de choix dans la production du facteur de nécrose tumorale alfa, à l’origine du cancer.

Il est donc incroyable de constater à quel point certaines industries vantent les propriétés antioxydantes ou  les bienfaits salutaires d’ingrédients présents en quantité minime dans leurs produits de boulangerie, dont la pâte est basée sur l’huile de palme qui, au contraire oxyde et enflamme!

 

L’HUILE DE PALME FAIT ENGRAISSER LE FOIE

L’ingestion d’acide palmitique peut provoquer certaines altérations hépatiques, dont la stéatose – ou syndrome du foie gras – qui est extrêmement rare chez des sujets non exposés à l’alcool (ou aux graisses de palme). L’accumulation de graisse dans le foie stimule à son tour la production de certaines cytokines au centre de processus inflammatoires et d’oxydation pouvant conduire – à long terme – à diverses maladies non transmissibles, du diabète aux pathologies cardiovasculaires.

L’HUILE DE PALME CAUSE DE GRAVES MALADIES

De nombreuses recherches ont démontré comment les processus inflammatoires, en plus de déclencher des maladies non transmissibles citées plus haut (diabète, maladies cardiovasculaires, obésité), sont la cause directe de souffrances cérébrales et neurologiques, comme l’ont d’ailleurs amplement démontré des études sur des patients obèses. Rappelons en effet que l’obésité – également infantile, en augmentation dangereuse – est à son tour un processus inflammatoire à long cours basé sur l’alimentation. Mais c’est seulement ces dernières années que la recherche a commencé à approfondir l’étude des effets multiples et  à long terme de certains facteurs de risque. Ces effets multiples ne sont pas surprenants étant donné que notre corps – même s’il est composé de différents organes et fonctions – est un tout.

Pour signer notre pétition, double-cliquer sur le mot «pétition» en allant sur le site:

http://www.greatitalianfoodtrade.fr/durabilité-alimentaire/stop-huile-de-palme

 

Notes:

(1) http://www.greatitalianfoodtrade.it/news-food-times/olio-di-palma-la-tigre-malese-all-assalto

(2) http://www.oxfam.org.uk/get-involved/campaign-with-us/our-campaigns/grow 

(3) http://www.greatitalianfoodtrade.it/news-food-times/grasso-di-palma-eliminarlo-si-può-ecco-come

(4) http://www.rainews.it/dl/rainews/articoli/Papa-terra-casa-e-lavoro-sono-diritti-sacri-ribadendo-il-no-all-economia-del-dio-denaro-Lungo-discorso-al-secondo-incontro-mondiale-dei-movimenti-in-Bolivia-d4f44881-2327-4954-b921-6dfb76f406f3.html

(5) http://www.greatitalianfoodtrade.it/news-food-times/expo-2015-prosegue-la-disinformazione-sul-palma-allo-stand-della-malesia

(6) Int J Mol Med. 2014 Dec;34(6):1706-12. doi: 10.3892/ijmm.2014.1942. Epub 2014 Sep 22.

Palmitic acid exerts pro-inflammatory effects on vascular smooth muscle cells by inducing the expression of C-reactive protein, inducible nitric oxide synthase and tumor necrosis factor-α.
Wu D1, Liu J1, Pang X1, Wang S1, Zhao J1, Zhang X1, Feng L1