News Alimentation Et Boissons

Croissance de la demande pour la qualité

B comme Brésil, BRIC et Business. Le marché brésilien croît à vitesse grand V et pourrait compenser la baisse de la consommation en Europe, en devenant un objectif important pour les exportations agroalimentaires. Il suffit d’ouvrir les yeux et de voir les projections de l’ ABIA (Associação Brasileira das Indústrias da Alimentação), pour constater que la consommation individuelle de produits alimentaires au Brésil augmentera de 46% (valeur nominale et réelle) pendant les cinq prochaines annés.

En 2011, les ventes totales d’aliments ont augmenté de 7.1% (sans compter l’inflation) et les exportations ont dépassé 32 milliards d’Euro (ou 44 mia de dollars US). En outre, la consommation interne s’est accrue, en particulier pour les produits à base de viande (21% du total), suivis par le sucre (11%), le café, le thé, les céréales (11%), et enfin les produits laitiers-fromagers (10%).

Cette croissance va de pair avec un meilleur pouvoir d’achat d’une large couche de la population, la "classe moyenne", qui se dirige de plus en plus vers les produits de grande qualité.