Mortadelle

Mortadelle de Bologne

La Mortadelle est l’une des plus anciennes parmi les types de viande italienne. Son histoire puise ses origines dans les territoires boisés du centre-nord de l’Italie, peuplés de chênes riches en glands, aliment principal des porcs à l’époque où on les élevait à l’état sauvage. Une stèle romane, représentant sept cochons emmenés au pâturage, un mortier et un pilon, est conservée au musée archéologique de Bologne, véritable témoignage de l’origine de la Mortadelle de Bologne.

La viande était écrasée et mélangée à l’aide de ces outils, et on en a déduit que le nom « Mortadelle »  vient de cette technique. Souvent, en raison de son lien étroit avec son territoire, on l’appelle simplement Bologna, du nom de la ville dans laquelle elle était préparée originellement.

La Mortadelle de Bologne IGP, différente d’autres variétés de viande italienne, est issue de viandes de porc sélectionnées et hachées en trois phases. On y ajoute les « lardelli », cubes de gras de grande qualité, tirés du cou de la bête, indispensables pour rassembler les parfums délicats et les amener vers le nez et le palais de qui la mangera. La pâte obtenue est mise en boyaux et cuite dans des étuves spéciales à air sec, à une température maximale de 70°C. La Mortadelle de Bologne est alors passée sous l’eau froide, puis laissée à reposer avant sa commercialisation.

mortadella
Mortadelle

Mortadelle de Bologne IGP

Mortadelle de Bologne IGP, une histoire de qualité La Mortadelle de Bologne IGP séduit encore aujourd’hui les Italiens. En 2014, 37 millions de kg en ont été fabriqués, ce qui représente une augmentation de 6,9% par rapport à l’année précédente. Les ventes ont également...

Lire la suite