Marchés

Retrait du « wine kit » du marché britannique

Londres s’est engagé à retirer du marché britannique le "wine kit",  préparation censée permettre au client de préparer lui-même, en quelques semaines, un "vin italien", comme indiqué sur l’étiquette, fait maison, vantant des références à des vins de qualité absolue tels que Barolo et Valpolicella.
Le wine kit représente un authentique cas de fraude, avec utilisation impropre d’appellations liées à des règles et des zones de production spécifiques, protégées par l’UE. L’Europarlementaire italien Giancarlo Scottà a même présenté une requête à l’Exécutif communautaire, demandant au Commissaire UE à l’Agriculture, Dacian Ciolos, de faire la lumière sur cette affaire, et rappelant que les étiquettes en question doivent être protégées par, entre autre, l’interdiction de commercialiser d’évidentes contrefaçons.
Il reste maintenant à comprendre comment intervenir sur les ventes en ligne.
Il fatto alimentare a consacré un dossier aux fraudes, qui ne concerne pas que la Grande-Brtagne, mais aussi d’autres pays comme la Suède ou le Canada.