Marchés

Que mangent les Italiens? Une étude révèle les préférences à table, région par région

Que mangent les Italiens? Une étude révèle les préférences à table, région par région

Que mangent les italiens? Cela dépend d’où ils vivent. Dans chacune des 20 régions qui composent le Belpaese, des habitudes alimentaires spécifiques sont bien enracinées, comme le démontre une étude de ‘italiani.coop’, l’instrument de recherche du Bureau d’études de Coop Italia. En parcourant les spécialités régionales, on reconnaît facilement le signe de la tradition locale. Mais on n’est pas à l’abri des surprises.

Que mangent les Italiens, les records régionaux

Il n’est pas surprenant que les Abruzzes, célèbres pour leurs arrosticini, apparaissent comme la région dont la consommation de mouton et d’agneau est la plus importante, avec une dépense annuelle moyenne par famille de 81 euros.

Le discours est le même en ce qui concerne le record de la Campanie pour la consommation de conserves de tomates (56 euros annuels en moyenne par famille), l’aliment qui domine la cuisine de Campanie, en plus d’être l’ingrédient principal des sauces de pâtes et de la pizza.

Les principaux consommateurs de nourriture typique italienne

Dans le classement des produits les plus prisés on trouve des aliments et boissons Made in Italy célèbres dans le monde entier. Pâtes, huile d’olive vierge extra, vin blanc et rouge, fromages, grissini, café, biscuits, pour n’en citer que quelques uns.

C’est dans la région des Marches que l’on dépense le plus (201 euros) pour pâtes sèches et pâtes fraîches, également farcies.

ante-pasta

L’Emilie-Romagne est celle qui dépense le plus en vin (192 euros), alors que la plus grosse dépense (204 euros) pour l’huile d’olive est effectuée par les familles ligures, et pour les fromages par celles de Lombardie (489 euros).

Les grissini font fureur là où ils sont nés

Autre élément confirmant que la consommation est étroitement liée à la tradition? C’est dans la patrie des grissini italiens, le Piémont, que l’on enregistre la dépense italienne majeure (512 euros) pour l’acquisition de pain et grissini (le record est également attribué à la Vallée d’Aoste, fusionnée dans le cadre des statistiques au Piémont). En revanche, le Trentin-Haut-Adige confirme être la patrie du yogourt italien (161 euros), principalement consommé dans les régions du nord.

Que mangent les Italiens ? Des surprises

Une donnée innattendue concerne la Sicile, acheteur principal de poulet en Italie (336 euros). Mais elle n’est pas seule.

Célèbre pour ses vins, le Frioul-Vénétie julienne surprend en émergeant comme principal acheteur de chinotti (90 euros). Enfin, le Latium est le premier consommateur de lait (294 euros).

Une petite tasse de café? En Sardaigne

Il serait facile de croire que le majeur consommateur de café est la Campanie, où la bonté de l’expresso est inimitable. Mais les données démentent cette conviction. La région où l’on consomme le plus de café (173 euros) est la Sardaigne. La Campanie n’occupe que la septième place du classement.

ante-caffe

Biscuits ou desserts faits maison?

La Campanie est, cette fois, la terre des consommateurs de biscuits (152 euros), suivie de près par la Lombardie. De toutes les régions italiennes, la Calabre est celle qui en achète le moins. Mais il suffit de parcourir les données pour découvrir que les biscuits dans cette région sont souvent faits maison. C’est justement en Calabre que l’on consomme les plus grandes quantités de sucre et de farine.

ante-biscotti

L’intégralité de la recherche est disponible ici.