AccueilMarchésIndications géographiques, IG. Quoi de neuf dans l'Union européenne

Indications géographiques, IG. Quoi de neuf dans l'Union européenne

Le 24 octobre 2023, le Parlement européen et le Conseil sont finalement parvenus à un accord sur la proposition de règlement de la Commission européenne sur les « indications géographiques » (IG). Les nouveautés concernent la simplification du processus d'enregistrement et le renforcement de la protection dans l'Union européenne. Détails et courtes notes à suivre.

1) Indications géographiques, IG. Prémisse

La protection Les « indications géographiques » ont été introduites dans la Communauté économique européenne depuis plus de quatre décennies (règlement CEE 2081, 2981/1992), dans le but de protéger et de valoriser les produits agroalimentaires traditionnels. Les IG sont divisées en Appellation d'Origine Protégée (DOP, ou AOP ou AOP), Indication Géographique Protégée (IGP, ou IGP) et Spécialité Traditionnelle Garantie (STG, ou TSG).

L'objectif la valorisation des produits portant des IG enregistrées n'a été que partiellement réalisée, étant donné que les ventes annuelles globales dépassent les 80 milliards d'euros, mais que les chiffres importants concernent les seules et quelques IG de renom, principalement « Made in Italy ». (1) La réforme du règlement actuel, contenue dans le règlement (CE) n° 1151/2012, vise donc à simplifier et en même temps à renforcer ce système.

2) Les innovations introduites par le Parlement et le Conseil

Le Parlement européen, comme on le voit, a approuvé le 31 mai 2023 la proposition de règlement de la Commission européenne sur les « indications géographiques et systèmes de qualité de l'UE ». (2) Au cours des mois suivants, à la suite de négociations avec le Conseil, un accord a été trouvé sur le texte définitif de la disposition, dans les termes suivants. (3)

2.1) Simplification des procédures

Le régime européen de qualité liée aux IG - auparavant divisée en disciplines spécifiques pour les produits alimentaires, les vins et les spiritueux - est désormais résumée dans un cadre juridique unique.

La procédure d'inscription a été simplifié et son examen durera 6 mois, prorogeable de 3 mois supplémentaires si des informations complémentaires sont nécessaires (nouvel article 17.3-bis).

L'abréviation l’époque devrait stimuler la proposition de nouvelles IG, en particulier de la part des pays qui n’ont pas encore eu recours au régime de protection européen pour promouvoir leurs produits agroalimentaires traditionnels.

2.2) Protection renforcée des IG

Noms et notoriété Les IG ne peuvent pas être indûment exploitées, même lorsqu’elles sont utilisées comme ingrédients dans d’autres produits. Dans ces cas, leur rappel en dehors de la liste des ingrédients ne sera autorisé qu'avec un accord écrit préalable avec l'association des producteurs (c'est-à-dire le consortium de protection) ou, à défaut, au moyen d'un accord signé par la majorité des producteurs (art. 28.2. Voir note 4,5).

États membres ils devront protéger la réputation des Indications Géographiques ; ils devront empêcher ou faire cesser l'utilisation de noms de produits ou de services et de noms de domaine web qui violent la protection des IG (nouvel article 42.3). (6) L'EUIPO sera chargé de surveiller l'enregistrement de noms de domaine inappropriés dans l'Union, au moyen d'un système de surveillance et d'alerte sur d'éventuelles non-conformités (art. 34.3). (7)

2.3) Incitations aux « pratiques durables »

»Indications géographiques ils peuvent jouer un rôle important en termes de durabilité, y compris dans le secteur de l'économie circulaire», conformément aux objectifs du Green Deal (nouveau considérant 1-bis). Les pratiques de durabilité doivent donc être soutenues à la fois au niveau économique et informationnel.

Associations de producteurs cependant, ils ont le droit exclusif de :

– adopter une ou plusieurs des « pratiques durables » dont le règlement donne une liste d'exemples non exhaustive (art. 12). Avec le pouvoir de prévoir l'obligation, en l'occurrence à inscrire dans le cahier des charges de production (art. 51.2),

– publier des rapports sur les pratiques de durabilité économique, environnementale, sociale et de bien-être animal adoptées, ainsi que leur impact sur le développement des produits et les progrès réalisés (art. 12-bis).

2.4) Interdiction de l’exploitation indue de la notoriété

La notoriété des indications géographiques ne peuvent pas être exploitées pour des produits non enregistrés qui sont « comparables » aux produits enregistrés. Les États membres pourront adopter des mesures administratives et judiciaires – à adopter de manière objective et impartiale – adéquates pour mettre fin aux crimes. (article 27).

L'usurpation, la contrefaçon, l'imitation ou l'évocation d'une dénomination protégée se produit, conformément au nouveau règlement - même uniquement lorsque l'indication géographique contient un ou plusieurs termes non génériques et que ceux-ci sont utilisés dans le nom d'un produit non enregistré (art. 27.4-bis ). . (8)

3) Associations de producteurs

»Association de producteurs est toute association, quelle que soit sa forme juridique, composée de producteurs de matières premières, de transformateurs ou d'opérateurs impliqués dans la production du même produit. (Article 2.1.a). Ils peuvent être établis par les parties prenantes ou à l'initiative d'un État membre (art. 32).

Les associations des producteurs représentent et agissent au nom de tous les producteurs impliqués dans les IG protégées. Ils ont les rôles et pouvoirs de :

  • soumettre les demandes d'enregistrement, traiter et demander des modifications au cahier des charges et inclure les engagements de développement durable qui seront décrits dans le rapport correspondant,
  • promouvoir les produits protégés par des activités d'information auprès des consommateurs et promouvoir le tourisme rural et durable dans la zone géographique indiquée dans le cahier des charges,
  • activer les mesures nécessaires pour lutter contre les pratiques commerciales susceptibles de nuire à l'image du produit (art. 32).

3.1) Unions d'associations de producteurs

Les "unions d'associations de producteurs" ils pourront à leur tour être constitués en tant que nouveaux organismes intermédiaires et bénéficiaires de financements publics, avec pour fonctions :

  • participer à des instances consultatives,
  • échanger des informations avec les autorités publiques sur des sujets liés aux indications géographiques,
  • formuler des recommandations pour améliorer les politiques concernant les IG,
  • promouvoir et diffuser les bonnes pratiques auprès des producteurs, e
  • participer à des actions promotionnelles.

4) États membres et Commission européenne, répartition des rôles

C'est confirmé le rôle moteur des États membres, qui auront compétence dans l'application des IG, le contrôle de l'utilisation correcte des termes enregistrés et la lutte contre la fraude, dans la vente et l'utilisation des IG. A cette fin, les États membres doivent désigner les autorités compétentes pour adopter les mesures nécessaires pour prévenir ou faire cesser l'utilisation illicite des IG (art. 27, nouveau paragraphe 7-bis).

La Commission il conserve cependant la responsabilité des inscriptions, des modifications et des annulations des inscriptions. Les modifications ayant des effets sur le marché unique devront également être approuvées par la Commission européenne pour entrer en vigueur.

5) Le rôle de l'EUIPO

EUIPO, Office de la propriété intellectuelle de l'Union européenne, joue un rôle très important dans les différentes phases d’enregistrement et de protection des IG. Avec pour missions :

  • procéder à un examen préliminaire des demandes d'enregistrement à soumettre à la Commission (art. 17.1-bis),
  • maintenir et mettre à jour le registre européen des indications géographiques avec les nouveaux enregistrements, modifications et annulations (art. 23.1-bis),
  • aider les associations de producteurs à protéger leurs droits et à se conformer aux réglementations en vigueur dans les pays tiers. En plus de leur offrir des conseils juridiques dans le cadre des négociations d'accords internationaux sur les IG,
  • surveiller et gérer le système d'alarme visant à empêcher l'enregistrement de noms de domaine Web susceptibles d'entrer en conflit avec les noms d'indications géographiques enregistrées.

6) Entrée en vigueur

L'accord conclu entre le Parlement européen et le Conseil le 24 octobre 2023, après approbation formelle par les institutions européennes, sera publié au Journal officiel. Son entrée en vigueur est attendue dans les premiers mois de 2024.

Dario Dongo et Alessandra Mei

Notes

(1) Marta Strinati, Dario Dongo. #DopEconomy, rapport ISMEA - Qualivita 2020. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 13.12.20

(2) Dario Dongo, Alessandra Mei. Indications géographiques et systèmes de qualité de l'UE, nouvelles règles arrivant pour les AOP, IGP, STG. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 4.6.23

(3) Rapport sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil relatif aux indications géographiques de l'Union européenne pour les vins, les boissons spiritueuses et les produits agricoles, ainsi qu'aux systèmes de qualité pour les produits agricoles, modifiant le règlement (UE) n° 1308/2013 ( UE) 2017/1001 et (UE) 2019/787 et abrogeant le règlement (UE) n° 1151/2012 https://tinyurl.com/r8y7zu5z

(4) Cette règle avait déjà été introduite en Italie. Voir l'article précédent de Dario Dongo. Ingrédients AOP et IGP sur l'étiquette et la publicité d'autres produits, clarifications MiPAAFT. FARE (exigences alimentaires et agricoles). 7.5.19

(5) Le nouveau règlement va ainsi au-delà de la jurisprudence de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) dans l'affaire « Champagner Sorbet ». Voir l'article précédent de Dario Dongo. Ingrédients DOP. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 2.1.18

(6) Un exemple récent a été offert par le Conseil d'État français, qui a censuré les évocations du fromage « Camembert de Normandie AOP ». Voir Dario Dongo. France, Camembert de Normandie AOP. Le Conseil d'État rejette les évocations de l'AOP. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 2.10.22

(7) Par ailleurs, les pouvoirs de l'EUIPO sur les domaines web enregistrés auprès de l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), dans des pays tiers, par des opérateurs basés en dehors de l'Union européenne

(8) Les dénominations considérées comme génériques, telles que «vinaigre balsamique» dans la jurisprudence de la CJUE, resteront également non protégées. Voir Dario Dongo. Vinaigre balsamique de Modène, feu vert aux imitations de la Cour de justice de l'UE. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 5.12.19

Articles connexes

Articles récents

Commenti récentes

Traduire "