AccueilMarchésIA, blockchain, IdO. Feu follet d'un nouveau fonds de financement...

IA, blockchain, IdO. Les feux follets d'un nouveau fonds de financement MiSE

Investissements en IA (Intelligence Artificielle), blockchain et IdO (Internet des Objets (IoT)) sont les bénéficiaires d'un nouveau fonds de financement du MiSE (ministère du Développement économique), si modeste qu'il s'est épuisé en quelques heures.

La transition et le développement technologique des entreprises nationales en secteurs stratégiques comme ceux en question, il a besoin d'au moins deux zéros supplémentaires.

En tout état de cause, les secteurs, bénéficiaires, modalités et modalités d'accès (1,2) à celle-ci sont renseignés occasion manquée à financer plutôt une dépense extrabudgétaire de 12,5 milliards d'euros en armement, par un gouvernement encore plus en droit de s'affranchir de la gestion des actifs circulants. (1,2)

1) IA, blockchain, IdO. Cibles

Le fond pour le développement de technologies et d'applications d'intelligence artificielle, blockchain e Internet des objets vise à étendre les processus d'innovation numérique dans les entreprises nationales. En phase avec le Plan de Transition 4.0, déjà traité également sur ce site.

Financement couverture:

  • des projets de recherche, développement et innovation dans les trois technologies numériques précitées,
  • des initiatives pour atteindre des objectifs technologiques et applicatifs spécifiques,
  • activités de soutien opérationnel et administratif visant à générer un impact dans les entreprises, en particulier les PME.

2) Secteurs et régions d'intervention prioritaire

Les secteurs stratégiques priorité identifiés pour la mise en œuvre de l'intervention sont nombreux et revêtent une importance particulière pour l'économie nationale. Entre ceux-ci :

  • l'industrie et la fabrication,
  • système éducatif,
  • agro-industrie,
  • santé,
  • l'environnement et les infrastructures,
  • culture et tourisme,
  • logistique et mobilité,
  • la sécurité et les technologies de l'information,
  • aérospatial.

Vers les régions du Sud - Abruzzes, Basilicate, Calabre, Campanie, Molise, Pouilles, Sardaigne, Sicile - 34% du financement total est réservé. Ces ressources seront, le cas échéant, réaffectées à des projets dans d'autres régions, au bout de six mois, en cas de non-utilisation dans lesdites régions.

3) Bénéficiaires

Organismes publics et privés ils peuvent participer à la fois individuellement et sous forme mixte. Ceux-ci inclus:

  • les entreprises agro-industrielles qui exercent principalement des activités industrielles,
  • les industries de production de biens et de services, les entreprises de logistique et de transport, y compris les entreprises artisanales,
  • les entreprises qui exercent des activités auxiliaires en faveur de ce qui précède,
  • centres de recherche.

Participation mixte elle est limitée à un maximum de cinq entreprises et/ou centres de recherche, et il est nécessaire de recourir à des formes contractuelles de collaboration (ex. contrats de réseau, consortiums, conventions de partenariat). Les grandes entreprises ne sont admises que si elles collaborent avec des PME.

4) Projets éligibles

Les projets proposés peuvent utiliser une ou plusieurs des technologies couvertes par l'appel (IA, blockchain, IoT) et doit être lancé en Italie dans les trois mois suivant l'octroi du prêt, pour une durée de 24 à 30 mois. Les prêts varient en montant entre 500 milliers d'euros et 2 millions d'euros (> 10 % pour chaque promoteur, dans le cas de projets communs).

Activités doit conduire aux résultats suivants :

a) dans les catégories «recherche industrielle» et «développement expérimental», respectivement,

  • l'étude, la conception, la réalisation et le test d'un prototype en environnement laboratoire (ou dans un environnement équipé d'interfaces de simulation avec des systèmes existants) et la mise en place de lignes pilotes, à des fins de validation des technologies envisagées par le fonds,
  • la construction de prototypes, la démonstration, la fabrication de produits pilotes, les tests et la validation de produits, procédés ou services nouveaux ou améliorés,

b) dans les catégories « innovation d'organisation » et « innovation de processus », respectivement

  • l'application de nouvelles méthodes d'organisation dans les pratiques des entreprises, l'organisation du travail ou les relations extérieures d'une entreprise,
  • l'application d'une méthode de production ou de distribution nouvelle ou sensiblement améliorée (y compris des changements importants dans les techniques, l'équipement ou ,software).

5) Dépenses éligibles

Ils sont différenciés dans ce cas également, et dans le cas de la recherche industrielle et du développement expérimental, les dépenses suivantes sont éligibles aux subventions :

a) les frais de personnel. Chercheurs, techniciens et autres personnels auxiliaires dans la mesure où ils sont employés dans le cadre du projet,

b) les coûts liés à l'instrumentation et à l'équipement dans la mesure et pour la période pendant laquelle ils sont utilisés pour le projet,

c) les frais de recherche contractuelle, de connaissances et de brevets acquis ou concédés sous licence auprès de sources externes dans des conditions normales de marché, ainsi que les frais de conseil et de services équivalents utilisés exclusivement aux fins du projet,

d) les frais généraux supplémentaires et autres frais de fonctionnement, y compris les coûts des matériaux, fournitures et produits similaires, directement attribuables au projet.

Pour les activités inhérentes à « l'innovation de procédé » et à « l'innovation organisationnelle » sont éligibles aux subventions :

a) les dépenses de personnel, qui ne doivent pas dépasser 60 % des coûts totaux,

b) les coûts liés à l'instrumentation, à l'équipement, dans la mesure et la durée d'utilisation pour le projet,

c) les frais de recherche contractuelle, les compétences et les brevets acquis ou licenciés auprès de sources externes dans des conditions normales de marché,

d) les frais généraux supplémentaires et autres frais de fonctionnement, y compris les coûts des matériaux, fournitures et produits similaires, directement attribuables au projet.

6) Montant des fonds et types de concessions

Les ressources globales disponibles sont de 45 millions d'euros, répartis en 25 millions d'euros pour le développement de l'IA et 20 millions d'euros répartis à parts égales entre le développement de technologie blockchain et IdO (Internet des Objets (IoT)). 60 % de ces ressources sont allouées à des projets de recherche, développement et innovation proposés par des PME et des réseaux d'entreprises.

Les installations elles peuvent être accordées sous les formes de financement subventionné, d'apport d'équipement ou de capital, de contribution directe aux dépenses, de compte d'intérêts et de participation au capital à risque. Comme alternative aux concessions, sous certaines conditions, il est possible de participer par le biais d'achats avant commercialisation ou d'achats publics de solutions innovantes.

L'entité maximale de ces concessions varie, pour les activités de recherche industrielle et de développement expérimental, peut couvrir respectivement :

  • 70 et 45% pour les micro et petites entreprises,
  • 60 et 35% pour les entreprises de taille moyenne,
  • 50 et 25% pour les grandes entreprises et organismes de recherche.

7) Modalités et modalités de dépôt de la candidature

La demande de facilitation doit être déposée par voie électronique à partir du 21.9.22/10/18, de 1h à 2h du lundi au vendredi (jours ouvrables) selon la procédure sur le site internet du gestionnaire des fonds Infratel, en respectant le schéma en Annexe 3,4 et avec les documentation Annexe XNUMX (XNUMX).

Déjà avant du dépôt de la demande, il est possible de préparer la demande de facilitation et la documentation à joindre, en utilisant la procédure spéciale mise à disposition par Infratel, dès le 14.9.22.

Les installations ils peuvent être accordés aux bénéficiaires tant qu'ils sont disponibles. Si les ressources sont épuisées, les projets ne sont pas financés. Il est possible d'augmenter la dotation du fonds par le versement volontaire d'organismes, d'associations, d'entreprises ou de particuliers au Trésor public provincial.

Dario Dongo et Andrea Adelmo Della Penna

Notes

(1) Arrêté Ministériel 6.12.21. Critères et modalités d'utilisation des ressources du fonds pour les interventions visant à encourager le développement des technologies et applications de l'intelligence artificielle, de la blockchain et de l'internet des objetshttps://www.gazzettaufficiale.it/eli/id/2022/01/31/22A00630/sg

(2) Arrêté directeur 24.6.22. Fonds pour l'intelligence artificielle, la blockchain et l'internet des objets. Procédures et conditions d'octroi et de décaissement des concessions. https://www.mise.gov.it/images/stories/normativa/Block_chain_-_DD_def_-_24giugno2022REV_2.pdf

(3) https://www.mise.gov.it/images/stories/documenti/Allegati_DD_Blockchain_-__3_2022.zip

(4) https://appfte.invitalia.it/

+ messages

Dario Dongo, avocat et journaliste, docteur en droit alimentaire international, fondateur de WIISE (FARE - GIFT - Food Times) et Égalité.

+ messages

Diplômé en technologies alimentaires et biotechnologies, technologue alimentaire qualifié, il suit le domaine de la recherche et du développement. En particulier en ce qui concerne les projets de recherche européens (dans Horizon 2020, PRIMA) auxquels participe la division FARE de WIISE Srl, une société à but lucratif.

Articles connexes

Articles récents

Commenti récentes

Traduire "