AccueilIdéeCAA, le Conseil d'Etat rejette les indépendants. #Pelles propres

CAA, le Conseil d'Etat rejette les indépendants. #Pelles propres

Le 28.3.22, le Conseil d'État a publié trois arrêts sur les AAC (Centres d'assistance agricole) - en réforme des décisions du Tribunal administratif régional du Latium (1) - où la gestion des dossiers relatifs aux aides aux agriculteurs et aux éleveurs est refusée aux indépendants . #Pelles propres.

Aide à l'agriculture, prémisse

AGEA - l'Agence Générale des Déboursements dans l'Agriculture - est le premier pourvoyeur de contributions publiques au régime des entreprises agricoles. Il coordonne les activités des OPR (Organismes Payants des Régions) et représente l'Italie dans les relations avec l'UE. De plus, il fait appel aux CAA (Centres d'Aide à l'Agriculture) auprès desquels les agriculteurs et les éleveurs doivent s'adresser pour déposer des demandes d'admission aux contributions publiques. Les CAA, pour exercer leur activité, doivent signer chaque année une « convention » avec l'AGEA.

La résolution AGEA 6.12.20 n. 25 (Approbation de la Convention 2020-2021 entre Agea et la CAA) d'Assistance Agricole - signé par Gabriele Papa Pagliardini, ancien partenaire commercial du cercle magique de Coldiretti ainsi que responsable de la perte irrémédiable de 4 milliards d'euros alloués aux agriculteurs italiens (2,3 ,XNUMX) - avait cependant établi que 'tous les opérateurs autorisés à accéder et à opérer dans les systèmes d'information de l'organisme de paiement doivent être des employés du CAA ou des sociétés qui lui sont affiliées'(art. 4.3).

Indépendants exclus

Commandes professionnelles avait déposé une série de recours contre la résolution précitée de l'AGEA qui exclut de manière injustifiée plus de 2.500 XNUMX professionnels indépendants de l'accès au SIAN (Service national d'information agricole), indispensable à la gestion des dossiers d'aides agricoles.

Tribunal administratif régional du Latium avait accepté les appels susmentionnés, déclarant l'illégitimité de la résolution byzantine mentionnée ci-dessus (4,1). D'autant plus que les professionnels indépendants - et pas aussi les salariés des AAC chapeautées par la Coldiretti et d'autres confédérations agricoles - ont des qualifications en adéquation avec les activités en cause.

Conseil d'Etat, les arrêts sur AAC

Le Conseil d'Etat, dans les trois premières phrases sur le CAA (5,6,7), a renversé les décisions du Lazio TAR avec des motifs apodictiques, dans un copier-coller dense entre autres de fautes de frappe. Parmi les passages les plus significatifs, les dispositions relatives à :

- le 'pouvoir de pénétration'(alias arbitraire sans limites) de l'AGEA, en imposant au CAA des exigences organisationnelles particulières - telles que la prestation de services par des salariés sans art ni partie, plutôt que par des indépendants - sans affecter l'autonomie générale de gestion des AAC»,

- la non-pertinence de 'éventuels profils critiques de la concurrence par rapport au marché libre (au contraire, celui des AAC est un marché restreint soumis à un régime de réserve à plusieurs égards)'. Sur la base de l'opinion honteuse exprimée par l'Antitrust, qui ignore les droits des agriculteurs à continuer à se tourner vers les professionnels en qui ils ont confiance.

Gabriele Papa Pagliardini, le conflit d'intérêt nié

Gabriele Papa Pagliardini, directeur général de l'AGEA, a fondé AgriRevi SpA avec diverses personnalités appartenant au soi-disant cercle magique de Coldiretti, la première confédération agricole d'Italie (avec un nombre de membres qui dépasse même le nombre d'entreprises agricoles actives enregistrées par l'ISTAT) . (8) La Coldiretti domine le marché des services agricoles, à commencer par l'AAC, et a donc intérêt à exclure les indépendants de ce marché. Tout comme Gabriele Papa Pagliardini l'a fait, avec la résolution AGEA 6.12.20 n. 25.

Le conflit d'intérêt de Gabriele Papa Pagliardini a été reconnu par la Commission européenne, suite à des questions précises du Parlement de Strasbourg (9,2). Dans le silence sinistre de Teresa Bellanova et Stefano Patuanelli, tour à tour demandé des explications. (10) Mais dans les arrêts sous examen 'l'administration a répliqué'- aux frais des contribuables -'que le conflit d'intérêts susmentionné serait signalé en termes complètement génériques et hypothétiques et serait également infondé'. Et le Conseil d'État, au mépris des règles communautaires applicables (11), a nié l'existence de tout conflit d'intérêts.

Concurrence et droits constitutionnels en fumée

Méconnaissance des critères protéger la concurrence dans l'UE (Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, TFUE, article 106.2) peut forcer la fermeture des centaines d'AAC où opèrent aujourd'hui plus de 2.500 XNUMX indépendants. Les diplômés agronomes, agrotechniciens et agrotechniciens, experts agricoles, docteurs forestiers seraient ainsi privés de manière injustifiée du droit d'offrir des services cruciaux dans les interactions avec les entreprises agricoles.

Agriculteurs et éleveurs à leur tour, ils seraient privés de manière injustifiée du droit de continuer à compter sur les CAA des pigistes. Et ainsi recevoir des services professionnels qualifiés, à des conditions et des prix compétitifs. À l'inverse, ils seraient contraints de s'associer à des confédérations agricoles qui spéculent souvent sur leurs membres (12) - en violation, entre autres, du droit constitutionnel à la liberté d'association - pour exercer leurs droits à recevoir des paiements reconnus par la réglementation européenne.

Conclusions provisoires

C'est logique attendre que les associations professionnelles débordées par les condamnations du Conseil d'Etat ne baissent pas la tête face à l'injustice. Ils devront donc saisir la Cour suprême, avec un recours incident devant la Cour européenne de justice qui est la seule autorité judiciaire chargée de l'interprétation officielle du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE) et de ses règlements.

Il paraît utile s'éloigner de Rome, pour atténuer les risques d'éventuelles influences de Coldiretti sur le système judiciaire. Egalement à travers son « Observatoire Agromafie » dont le comité scientifique comprend entre autres :

- le vice-président honoraire du Conseil d'Etat Salvatore Giacchetti,

- les conseillers d'état Giuseppe Chine et Stefano Toschei,

- les conseillers du Tribunal Suprême Pierluigi Di Stefano, Pasquale Fimiani, Cosimo D'Arrigo, Marcello Maria Fracanzani, Rosaria Giordano (ancien conseiller, entre autres, de l'ancien premier Giuseppe Conté)

- le procureur général près la Cour de cassation Giovanni Salvi. (13)

#Pelles propres

Dario Dongo

Notes

(1) Dario Dongo. Tris du Lazio TAR sur le CAA. Indépendants admis. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 11.6.21, https://www.greatitalianfoodtrade.it/mercati/tris-del-tar-lazio-sui-caa-riammessi-i-liberi-professionisti

(2) Dario Dongo. AGEA - Coldiretti. La Commission européenne rejette le conflit d'intérêts. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 24.3.21, https://www.greatitalianfoodtrade.it/progresso/agea-coldiretti-la-commissione-europea-boccia-il-conflitto-d-interessi

(3) Dario Dongo, Giulia Orsi. Rapport de la Cour des comptes sur AGEA réalisé par Gabriele Papa Pagliardini. #Pelles propres. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 12.3.21. https://www.greatitalianfoodtrade.it/mercati/relazione-della-corte-dei-conti-sull-agea-diretta-da-gabriele-papa-pagliardini-vanghepulite

(4) Dario Dongo. TAR Lazio annule l'accord AGEA-CAA. #Pelles propres. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 12.5.21, https://www.greatitalianfoodtrade.it/mercati/tar-lazio-annulla-la-convenzione-agea-caa-vanghepulite

(5) Conseil d'État, arrêt no. 2271/22. CAA SAE - Services Agricoles Européens + RPT et Collège National des Experts Agricoleshttps://bit.ly/3DqkZEt

(6) Conseil d'État, arrêt no. 2272/22. CAA HEMP + Fondation ENPAIA / Caisse de Retraite des Diplômés Agrotechniciens et Agrotechniciens. https://bit.ly/35oLPjT

(7) Conseil d'État, arrêt no. 2277/22. Indépendants CAA + RPT et Collège National des Experts Agricoles. https://bit.ly/3wM6t8Q

(8) Dario Dongo. Coldiretti, de nombreux partenaires et quelques doutes. #Pelles propres. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 15.4.21, https://www.greatitalianfoodtrade.it/idee/coldiretti-tanti-soci-e-alcuni-dubbi-vanghepulite

(9) Dario Dongo. Coldiretti, Federconsorzi 2 et le directeur d'AGEA. Question au Sénat. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 8.1.21, https://www.greatitalianfoodtrade.it/mercati/coldiretti-federconsorzi-2-e-il-direttore-di-agea-interrogazione-al-senato

(10) Dario Dongo. Conflit d'intérêts AGEA - Pagliardini - Coldiretti, questions au Parlement européen. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 30.1.21, https://www.greatitalianfoodtrade.it/idee/conflitto-d-interessi-agea-pagliardini-coldiretti-interrogazioni-al-parlamento-europeo

(11) Règlement (UE, Euratom) 2018/1046, établissant les règles financières applicables au budget général de l'Union. Voir article 61, Conflit d'intérêt

(12) Dario Dongo. Germina Campus, la holding Coldiretti qui spécule sur les agriculteurs. #Pelles propres. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 13.6.21, https://www.greatitalianfoodtrade.it/idee/germina-campus-la-holding-di-coldiretti-che-specula-sugli-agricoltori-vanghepulite

(13) Le procureur général de la cassation Giovanni Salvi est entre autres l'un des protagonistes du livre de Luca Palamara et Alessandro Sallusti 'Le système. Pouvoir, politique commerciale : histoire secrète de la justice italienne'(Rizzoli, Milan, 2021. ISBN 9788817157162). Cité aux pages 15, 16, 17, 29, 80, 137, 138, 139, 147, 155

+ messages

Dario Dongo, avocat et journaliste, docteur en droit alimentaire international, fondateur de WIISE (FARE - GIFT - Food Times) et Égalité.

ARTICLES LIÉS

Articles récents

Commenti récentes

Traduire "