AccueilIdéeUne « nouvelle alimentation » avec exclusivité et distorsions du marché

Une « nouvelle alimentation » avec exclusivité et distorsions du marché

La dernière autorisation de mise sur le marché de poudres de graines de chia dégraissées met en évidence les distorsions du marché causées par le règlement sur les nouveaux aliments (UE) n° 2015/2283, dans la partie qui admet l'exclusivité de cinq ans en faveur du demandeur sur la base de … rien.

1) Les graines de chia, aliments traditionnels des pays tiers

Le chia (Salvia hispanique L.) – comme nous avons déjà eu l'occasion de le voir (1) – fait partie des soi-disant « pseudo-céréales », avec le quinoa, l'amarante et le sarrasin. (2) Il s'agit de plantes herbacées n'appartenant pas à la famille des graminées et produisant pourtant des graines présentant des caractéristiques similaires à celles des céréales, tant en termes de modes d'utilisation que de propriétés nutritionnelles.

Tradition L'utilisation des graines de chia pour l'alimentation humaine remonte aux civilisations maya et aztèque et est encore d'actualité aujourd'hui, pour deux raisons :

- la Salvia hispanique L. c'est une plante résiliente, grâce à son besoin en eau moindre par rapport aux céréales et autres oléagineux,

– les minuscules graines de chia ont des propriétés nutritionnelles et sanitaires très appréciables, comme nous l’avons vu. (1)

2) Le long processus d'autorisation des « nouveaux aliments » dans l'UE

Le diplôme d'aliments traditionnels en provenance de pays tiers, avec une expérience de consommation étendue et profondément enracinée, permettrait désormais l'enregistrement des graines de chia en Europe via la procédure simplifiée spécifique établie à cet effet dans le règlement (UE) n° 2015/2283 sur les nouveaux aliments. (3)
Cependant, la première autorisation des graines de chia en tant que « nouvel aliment » remonte à 2009, en vertu du premier règlement sur les nouveaux aliments (CE) n° 258/97, où la procédure simplifiée susmentionnée n'était pas encore envisagée.

Le processus d'autorisation la transformation des graines de chia en tant que « nouvel aliment » est exemplaire en termes de complexité bureaucratique :

– La décision 2009/827/CE de la Commission européenne a autorisé la mise sur le marché des graines de chia à usage alimentaire, en limitant toutefois leur utilisation aux seuls produits de boulangerie, dans des limites quantitatives étroites,

– la décision ultérieure 2013/50/UE a étendu son utilisation – dans des limites étroites – à la majorité des produits de boulangerie, des céréales pour petit-déjeuner, des fruits, des noix et des mélanges de graines. En plus de permettre la vente de graines de chia préemballées,

– en 2015, l’Irlande a autorisé l’utilisation des graines de chia dans les jus de fruits et les boissons aux fruits/légumes. En 2017, l'Autriche a ajouté les pâtes à tartiner aux fruits, l'Espagne a ajouté les plats cuisinés stérilisés à base de céréales, pseudo-céréales et/ou légumineuses séchées,

– la Commission a ensuite admis l'utilisation de graines de chia dans le yaourt, par la décision (UE) 2017/2354, et

– Le règlement (UE) 2020/500 a étendu l’autorisation d’utiliser des poudres de graines de chia partiellement dégraissées dans un certain nombre d’aliments. En supprimant les limites quantitatives d'utilisation, sans préjudice de celles établies pour les produits de boulangerie et autres denrées alimentaires soumises à des traitements thermiques à des températures supérieures à 120 °C, (4)

3) Les graines de chia, encore une autorisation de « nouvel aliment » avec exclusivité

Règlement (UE) n ° 2023 / 2214 introduit une nouvelle autorisation pour la mise sur le marché de l'Union de poudres de graines de chia dégraissées en tant que «nouvel aliment», avec exclusivité en faveur du demandeur Functional Products Trading Arica SA/BENEXIA qui, le 26 juillet 2021, avait introduit une demande spécifique . Nous nous concentrons sur les « considérants » du règlement, où la Commission européenne note ce qui suit :

- 'Le demandeur a demandé d'étendre l'utilisation de la poudre de graines de chia (Salvia hispanica) partiellement dégraissée et riche en fibres à une gamme de aliments destinés à la population générale, notamment : produits de pâtisserie, fruits et légumes transformés (y compris plats de légumes), pain et petits pains, pâtes alimentaires et produits protéinés» (considérant 5),

- le demandeur 'a également soumis une demande à la Commission protection des données protégées par la propriété industrielle relatif à une étude de toxicité aiguë, une étude chez l'humain, une étude évaluant la formation de contaminants de procédé et des certificats d'analyse» (considérant 6),

– le 23 mars 2022, plus de huit mois après réception de la demande, la Commission européenne a consulté l'EFSA. Lequel a à son tour exprimé un avis favorable au cours des onze mois suivants, au lieu de neuf, le 27 février 2023 (considérant 7,8).

3.1) Une exclusivité de cinq ans basée sur… rien

La nouvelle autorisation exclusivement pour l'utilisation de poudre de graines de chia dégraissées – 'riche en fibres pour une utilisation dans les produits de pâtisserie, les fruits et légumes transformés (y compris les plats de légumes), le pain et les petits pains, les pâtes alimentaires et les produits protéinés» – repose sur les considérations suivantes :

- 'le requérant a déclaré qu'au moment du dépôt de sa candidature, il détenait le droit de propriété industrielle et le droit exclusif de référence pour l'étude humaine, l'étude d'évaluation de la formation de contaminants de processus et les certificats d'analyse et que l'accès ou la référence à ces données ou leur utilisation par des tiers ne peuvent pas être légalement autorisés» (considérant 13),

- 'Toutefois, le fait de limiter l'autorisation et le droit de se référer aux données scientifiques contenues dans le dossier du demandeur à l'usage exclusif de ce dernier n'empêche pas les demandeurs ultérieurs d'introduire une demande d'autorisation de mise sur le marché du même nouvel aliment, à condition que la demande soit basée sur des informations légalement obtenues à l'appui de cette autorisation»
(considérant 15),

3.2) Effets

»Seule la société Functional Products Trading Arica SA/BENEXIA, pendant une période de cinq ans à compter du 13 novembre 2023, est autorisée à mettre sur le marché de l'Union de la poudre de graines de chia (Salvia hispanica) partiellement dégraissées à haute teneur en fibres destinée à être utilisée dans des produits de pâtisserie, des fruits et légumes transformés ( y compris les plats de légumes), le pain et les petits pains, les pâtes alimentaires et les produits protéinés,

à moins qu'un demandeur ultérieur n'obtienne une autorisation pour ce nouvel aliment sans référence aux données scientifiques protégées en vertu de l'article 3 ou avec le consentement de Functional Products Trading Arica SA/BENEXIA'(Article 2).

»Les données scientifiques contenues dans le dossier de candidature et remplissant les conditions prévues à l'article 26, paragraphe 2, du règlement (UE) 2015/2283 ne peuvent être utilisées au profit d'un demandeur ultérieur dans un délai de cinq ans à compter de la date d'entrée en vigueur du présent règlement. sans le consentement de la société Functional Products Trading Arica SA/BENEXIA'(Article 3).

4) Règlement sur les nouveaux aliments, objectifs et protection des données

L'objectif du règlement (UE) n° 2015/2283 sur les nouveaux aliments estassurer le fonctionnement efficace du marché intérieur, tout en garantissant un niveau élevé de protection de la santé humaine et des intérêts des consommateurs» (Article 1.2). Son chapitre V, Protection des données, introduit cependant des droits de propriété industrielle ex-lege qui ne sont pas justifiés par des brevets, des dessins ou des secrets industriels. En conflit apparent avec les principes généraux de la législation sur la propriété intellectuelle et d’autres lois. (6)

Ce niveau de protection a une signification réelle dans les cas de 'denrées alimentaires présentant une structure moléculaire nouvelle ou délibérément modifiée qui n'étaient pas utilisées comme aliment ou dans une denrée alimentaire dans l'Union avant le 15 mai 1997», soit la première catégorie de substances mentionnées dans la définition du « nouvel aliment » (article 2.2.a.1). Il n'en va pas de même, à l'humble avis de l'auteur, dans le cas de simples études sur des aliments traditionnels de pays tiers (bien qu'autorisées par la procédure ordinaire). (7)

5) Conclusions provisoires

La discipline La situation actuelle des "nouveaux aliments" dans l'Union européenne - comme l'a récemment souligné la résolution du Parlement européen sur la "Stratégie politique européenne" (8) - doit être simplifiée, afin d'encourager l'impact concret de la recherche et de l'innovation sur l'agriculture. -les systèmes alimentaires du Vieux Continent. En tenant compte à la fois de l'expérience positive de la « Présomption Qualifiée de Sécurité » appliquée à certaines microalgues et des procédures GRAS (Generally Recognized as Safe) adoptées aux États-Unis et au Canada. (9)

La réforme doit également envisager l'octroi d'une exclusivité de cinq ans, à exclure dans le cas des aliments traditionnels en provenance de pays tiers, ainsi que dans ceux des « aliments nouveaux » qui ne présentent pas d'éléments d'innovation tels qu'ils puissent être enregistrés comme brevets. Compte tenu du risque de compromettre et de retarder la disponibilité, pour les consommateurs européens, d'aliments potentiellement utiles pour atteindre les objectifs de « sécurité alimentaire », de « sécurité nutritionnelle » et de « développement durable ». (dix)

Dario Dongo

Notes

(1) Dario Dongo, Giulia Torre. Super aliment, graines de chia. Feu vert de l'UE sans plafonds de recrutement. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 6.2.20

(2) Dario Dongo, Andrea Adelmo Della Penna. Le sarrasin, une plante résiliente pour une alimentation sans gluten. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 5.6.23

(3) Dario Dongo. Notification des aliments traditionnels de pays tiers tels que les nouveaux aliments dans l'UE. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 4.3.2022

(4) Dario Dongo, Andrea Adelmo Della Penna. Novel food, feu vert pour la microalgue Schyzochytrium sp. et graines de chia vendues en vrac. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 23.5.21

(5) Règlement d'exécution (UE) 2023/2214 de la Commission du 23 octobre 2023 modifiant le règlement d'exécution (UE) 2017/2470 en ce qui concerne les conditions d'utilisation et les spécifications des nouveaux aliments en poudre de graines de chia (Salvia hispanica) partiellement dégraissées https://tinyurl.com/2ts9957h

(6) La compatibilité de la protection para-brevet introduite par le règlement sur les nouveaux aliments avec les régimes de protection des inventions biotechnologiques (y compris microbiologiques, Dir. 98/44/CE) et des droits d'obtention végétale (règlement CE 2100) est également mise en doute. /94)

(7) Autres exemples d'aliments traditionnels en provenance de pays tiers autorisés en tant que «nouvel aliment» avec exclusivité dans l'UE:

– extraits de protéines de haricot mungo (Vigna radiata). Voir Dario Dongo, Andrea Adelmo Della Penna. Novel Foods, feu vert de l'EFSA pour les extraits de protéines de haricot mungo. Eat Just's œuf végétal. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 9.11.21

– fruit miracle (Synsepalum dulcificum). Voir Dario Dongo, Andrea Adelmo Della Penna. Fruit du miracle, autorisation Novel Food avec une énième exclusivité. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 9.11.21

– Jatropha. Règlement (UE) n° 2022/965
autorisant la mise sur le marché d'amandes de la variété comestible de Jatropha curcas L. en tant que nouvel aliment https://tinyurl.com/2p8jchfz

– divers insectes. Voir Dario Dongo, Andrea Adelmo Della Penna. Les insectes en tant que nouveaux aliments, état de l'art dans l'Union européenne et au Royaume-Uni. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 18.8.22

– Champignons Antrodia camphorata et Agaricus bisporus (champignons). Voir les paragraphes 1.2-1.4 de l'article précédent de Dario Dongo, Andrea Adelmo Della Penna. Nourriture nouvelle. Feu vert dans l'UE aux protéines de champignons, de riz et de pois, d'insectes, de lait et de nouveaux sucres. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 14.1.23

(8) Voir le paragraphe 4 de l'article précédent de Dario Dongo et Andrea Adelmo Della Penna. Stratégie européenne sur les protéines, la nouvelle résolution. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 27.10.23

(9) Dario Dongo, Giulia Torre. Microalgues, nouvel aliment et présomption qualifiée de sécurité des micro-organismes. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 4.5.22

(10) Voir le paragraphe 4.1 de l'article précédent de Dario Dongo, Andrea Adelmo Della Penna. Horizon4Proteins. La recherche sur les protéines comparée aux politiques et règles de l'UE. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 21.5.23

+ de publications

Dario Dongo, avocat et journaliste, docteur en droit alimentaire international, fondateur de WIISE (FARE - GIFT - Food Times) et Égalité.

Articles connexes

Articles récents

Commenti récentes

Traduire "