AccueilÉtiquettesLibre de, aucune autre règle en vue à Bruxelles

Libre de, aucune autre règle en vue à Bruxelles

Les indications libre de - par exemple. 'sans huile de palme','sans sel','non sucré'- sont de retour dans le collimateur des palmarès italiens au service de Grande bouffe, Ferrero vraisemblablement.

Le règlement de l'UE sur les pratiques équitables en matière d'information sur les produits alimentaires et allégations nutritionnelles de plus, il est déjà adapté à la protection des consommateurs, sans qu'il soit besoin de nouvelles règles.

Les États membres doivent plutôt assurer des contrôles publics adéquats sur les étiquettes et la publicité. Et c'est la pénurie la plus grave, même en Italie. Une étude approfondie à suivre.

1) Libre de, question parlementaire

Le député européen Aldo Patriciello (Forza Italia, groupe PPE) - dans la question 31.3.22 à la Commission européenne - a reconnu la présence de mots libre de sur de plus en plus d'étiquettes alimentaires. (1) 'Ces étiquettes "sans" devraient informer les consommateurs de l'absence d'un ingrédient pour des raisons environnementales ou sanitaires, comme les parabènes".

Un exemple grotesque, puisque les parabènes sont utilisés dans le secteur cosmétique mais pas aussi dans le secteur alimentaire. L'honorable Patriciello a cependant rempli le mandat des lobbyistes, affirmant que '' sans ''étiquetage est de plus en plus motivé par des considérations marketing basées sur la perception du public d'ingrédients, tels que le sel, le sucre ou l'huile de palme, quelles que soient les propriétés de leurs substituts.(1)

sept) 'Sans huile de palme','sans sel','Senza Zucchero', nouvelles trompeuses?

L'euro-palmamentaire ainsi théorisé une hypothétique 'utilisation trompeuse d'étiquettes telles que l'étiquette "sans ...", souvent utilisée pour laisser entendre que le produit est meilleur d'un point de vue environnemental ou sanitaire en raison de l'absence d'un ingrédient'. Comme c'est souvent vrai. Mais selon lui, et ses mandants, ils seraient utiles 'la preuve de ces avantages comparatifs'. Et il aimerait que la Commission européenne instaure de nouvelles règles.

Deux autres deux euro-palmamentari de Forza Italia, Alberto Cirio et Fulvio Martusciello, s'étaient déjà distingués pour la tentative maladroite d'interdire les indications volontaires libre de, en 2018. Par un amendement au rapport annuel sur la compétitivité, Cirio et Martusciello avaient tenté d'introduire dans le reg. UE 1169/11 l'interdiction de termes tels que "sans huile de palme' Et 'Sans OGM'. (2) Missions échouées.

2) Libre de. Les règles en vigueur

L'utilisation de la libre de - à savoir, les allégations volontaires d'absence de nutriments, de micronutriments et de certains ingrédients ou substances - sur les étiquettes alimentaires et la publicité sont soumises à un ensemble de règles établies dans le droit européen, comme nous l'avons vu. (3)

L'analyse elle doit commencer par la vérification de l'existence de réglementations spécifiques, horizontales (c'est-à-dire applicables à la généralité des aliments) ou verticales (c'est-à-dire se référant à des chaînes d'approvisionnement individuelles ou à des catégories de produits). Attention à la hiérarchie des sources du droit et au principe de spécialité (4,5).

2.1) Règlement CE 1924/06. 'Sans sucre','sans sucre ajouté»

Le rég. CE 1924/06, cd Règlement sur les allégations nutritionnelles et de santé, rapporte en annexe une liste exhaustive des seules indications nutritionnelles autorisées sur l'étiquetage et la publicité des denrées alimentaires, ainsi que les conditions y afférentes :

- 'sans sucre» et toute autre indication d'importance égale sont autorisées 'uniquement si le produit ne contient pas plus de 0,5 g de sucres pour 100 g ou 100 ml»

- 'sans sucre ajouté» est plutôt un réclamer nutritionnel uniquement autorisé 'si le produit ne contient pas de mono- ou disaccharides ajoutés ou tout autre produit alimentaire utilisé pour ses propriétés édulcorantes. Si l'aliment contient naturellement du sucre, l'indication suivante doit apparaître sur l'étiquette : « contient naturellement du sucre »'. (6)

2.2) Règlement CE 1924/06. 'Sans sel','sans sel ajouté»

»Sans sodium, sans sel". »L'allégation selon laquelle une denrée alimentaire est sans sodium ou sans sel et toute autre allégation pouvant avoir le même sens pour le consommateur ne sont autorisées que si le produit ne contient pas plus de 0,005 g de sodium, ou une valeur équivalente en sel, pour 100 g« (règlement CE 1924/06, annexe).

»Sans sodium / sel ajouté». Ce 'exempt de réclamation' C'est permis 'uniquement lorsque le produit ne contient pas de sodium/sel ajouté ou tout autre ingrédient contenant du sodium/sel ajouté et que la teneur en sodium du produit ne dépasse pas 0,12 g, ou la valeur équivalente en sel, pour chaque 100 g ou 100 ml'(Règlement UE 1047/2012, qui modifie l'annexe du règlement CE 1924/06).

sept) 'Sans sel ajouté (ni sodium)', les raisons du législateur européen

Il réclamer nutritionnel 'sans sel ajouté (ni sodium)'a été présenté à'encourager cette innovation du point de vue de la santéestpermettre aux producteurs d'informer les consommateurs de cet aspect spécifique du processus de production«(règlement UE 1047/2012, considérant 3).

Il 'sans sel ajouté» - comme les autres réclamer suppléments nutritionnels mentionnés - a donc été considérée par le législateur européen comme une information pertinente et utile pour promouvoir des choix de consommation sains. En tenant compte des maladies graves liées à une consommation excessive de sel, qui en Europe est le double du seuil de l'OMS, voire du "sel caché" en 'céréales' au petit déjeuner.

sept) 'Sans gluten','sans lactose»

»Sans gluten» est une exempt de réclamation soumis à des règles précises, comme nous l'avons vu. (7) Ce terme est parfois utilisé abusivement avec une tromperie inacceptable pour les consommateurs, comme cela a également été démontré dans le cas des boissons à base de thé. (8)

»Sans lactose» c'est sans aucun doute une indication utile pour les personnes qui y sont intolérantes, bien que le législateur européen n'ait pas encore établi de règles uniformes à cet égard. (9) Il convient donc d'appliquer les critères généraux suivants.

2.5) Autres libre de

Autres indications »libre de'sont soumis aux critères généraux des pratiques loyales en matière d'information. Les informations doivent être véridiques, donc démontrables, claires pour le consommateur cible, sans attribuer aux denrées alimentaires des caractéristiques communes à d'autres produits de la même catégorie. (dix)

Transparence et la non-ambiguïté des informations facultatives implique également de veiller à distinguer les caractéristiques des produits également à la lumière des réglementations verticales applicables. Quelques exemples:

- un produit revendiqué comme'Sans OGM'ne peut pas bénéficier de la tolérance sur contamination croisée à partir d'OGM (0,9 %) établi par le règl. CE 1829/03,

- 'sans additifs artificiels / colorants / conservateurs'n'est pas autorisé depuis le reg. CE 1333/08 ne prévoit pas cette catégorie,

- 'sans résidus de pesticides' c'est un exempt de réclamation ce qui, à son tour, exige de la cohérence et de la démonstration, comme nous l'avons vu. (11)

3) Commission européenne, pas de nouvelles règles en vue sur libre de

La Commission européenne, dans sa réponse 12.5.22 à la question palmamentaire en question, a rappelé la discipline de réclamer nutritionnelle visée au règl. CE 1924/2006. En plus de rappeler que le libre de, comme tout 'les informations sur les denrées alimentaires ne doivent pas induire en erreur, notamment en suggérant qu'une denrée alimentaire possède des caractéristiques particulières, alors qu'en fait toutes les denrées alimentaires similaires possèdent les mêmes caractéristiques'(règlement UE 1169/11, article 7.1.c). (12)

Les autorités Les autorités nationales compétentes sont responsables de la mise en œuvre et de l'application correctes des règles pertinentes de l'UE et, à ce titre, sont tenues d'évaluer les libellés au cas par cas.

A la lumière de ce qui précède, la Commission n'estime pas nécessaire de revoir les règles du règlement FIC applicables aux allégations "sans" dans le cadre de la révision en cours du règlement FIC, qui se concentrera sur les initiatives d'étiquetage annoncées dans la stratégie Ferme à la fourchette.

#freefrom #junkfood, # sdg3

Dario Dongo

Notes

(1) Parlement européen. Question 31.3.22 de l'Honorable Aldo Patriciello (PPE) à la Commission européenne (E-001313/2022). https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/E-9-2022-001313_IT.html

(2) Dario Dongo. Sans huile de palme, un drôle de mystère à Strasbourg. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 25.2.18, https://www.greatitalianfoodtrade.it/consum-attori/senza-olio-di-palma-mistero-buffo-a-strasburgo

(3) Dario Dongo. 'Free from' sur l'étiquette, L'ABC. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 24.2.18, https://www.greatitalianfoodtrade.it/etichette/free-from-in-etichetta-l-abc

(4) Dans la hiérarchie des sources, le droit de l'Union a rang supraconstitutionnel. Il s'ensuit qu'en cas de conflit de règles apparent entre les règles de l'Union et les dispositions nationales, les premières prévalent toujours. Rappelant également que les règles techniques nationales non notifiées à Bruxelles en application de la dir. UE 2015/1535 (c'est-à-dire du règlement UE 1169/11, en ce qui concerne spécifiquement les informations sur les produits alimentaires) sont inconstitutionnelles (pour violation du droit de l'UE) et inapplicables, selon la jurisprudence sans ambiguïté de la Cour de justice

(5) Le principe de spécialité suit l'antique brocard lex specialis derogat lois générales. Par conséquent, chaque fois qu'un cas relève du champ d'application d'une discipline spécifique (par ex. Règlement sur les allégations nutritionnelles et de santé, rég. CE 1924/06), les normes relatives prévalent sur les normes générales (ex. Règlement sur l'information sur les denrées alimentaires, rég. UE 1169/11)

(6) Dario Dongo. Faits nutritionnels ABC. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 26.5.18, https://www.greatitalianfoodtrade.it/etichette/abc-indicazioni-nutrizionali

(7) Dario Dongo. Les aliments sans gluten et la marque Spiga Barrata. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 28.4.22, https://www.greatitalianfoodtrade.it/etichette/alimenti-senza-glutine-e-marchio-spiga-barrata

(8) Dario Dongo. Thé sans gluten ? CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 22.12.17, https://www.greatitalianfoodtrade.it/etichette/tè-senza-glutine

(9) Dario Dongo. Sans lactose, ABC. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 19.11.18, https://www.greatitalianfoodtrade.it/etichette/senza-lattosio-abc

(10) Voir règl. UE 1169/11, articles 7 et 36. Dir. 2005/29 / CE, mis en œuvre en Italie avec le Code de la consommation (décret législatif 206/05 et modifications ultérieures)

(11) Dario Dongo. Sans glyphosate, zéro résidu, valeurs et règles. CADEAU (Grand commerce alimentaire italien). 10.11.18, https://www.greatitalianfoodtrade.it/etichette/senza-glifosate-residui-zero-valori-e-regole

(12) Commission européenne. Réponse du 12.5.22 du commissaire de Stella Kyriakides à la question parlementaire E-001313/2022. https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/E-9-2022-001313-ASW_IT.html

+ messages

Dario Dongo, avocat et journaliste, docteur en droit alimentaire international, fondateur de WIISE (FARE - GIFT - Food Times) et Égalité.

ARTICLES LIÉS

Articles récents

Commenti récentes

Traduire "