Encourageons les entreprises!

L’unique possibilité de soutenir les initiatives d’exportation des petites entreprises est, selon l’Ismea, d’"investir dans la promotion, en faisant des plans marketing même pour les plus petits, et créer un système".
GIFT aussi veut travailler pour une exportation de qualité, en offrant aux petites entreprises un soutien technologique, car le chiffre d’affaires italien, même s’il est encore en pleine croissance, n’est réalisé que par quelques dénominations. Un nombre infini de productions, dont certaines importantes, sont réalisées par de petites entreprises, ayant des difficultés à sortir de leurs frontières régionales et nationales.
Malgré le fait que le secteur agroalimentaire italien vaille au total 250 milliards d’euro, c’est-à-dire 15% du PIL, il n’est composé que d’une toute petite partie d’entreprises moyennes ou grandes: les entreprises possédant un patrimoine social d’au moins 20.000 Euro ne sont que 10.000, et celles ayant un chiffre d’affaires de plus de 50 millions d’Euro, seulement 300. En revanche, 880.000 petites entreprises pourraient accroître leur valeur grâce à une exportation bien organisée, au moyen d’initiatives de soutien ciblées.