Durabilité alimentaire

Le chef de la FAO énonce ses stratégies

Le chef de la FAO énonce ses stratégies

Selon le directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, il faut mettre en place des stratégies pour affronter le changement rapide de l’alimentation dans de nombreuses couches de la population. L’urbanisation et l’augmentation de la richesse ont des effets néfastes sur les habitudes alimentaires. D’après la FAO, il est nécessaire de fournir une information correcte sur la nourriture, ainsi que de valoriser les produits locaux plutôt que les espèces végétales externes ou les aliments industriels.
Graziano da Silva cite l’exemple du quinoa, plante herbacée annuelle, considérée comme une pseudo-céréale car ne faisant pas partie de la famille des graminées, cultivée dans les Andes et récemment découverte par les pays occidentaux pour sa grande valeur nutritive.
Le numéro un de la FAO a également rappelé que les stratégies pour affronter le changement d’alimentation impliquent la nécessité d’utiliser des cultures, des technologies et des pratiques agricoles respectant les spécificités des territoires, au lieu de cultiver sur n’importe quel bout de terre disponible. Le sol, le climat, les ressources en eau et d’autres facteurs encore, influencent en effet de manière décisive le succès ou l’échec d’un moyen technologique agricole.