AccueilConso-acteursFeu vert à l'initiative Save the Bees

Feu vert à l'initiative Save the Bees

Feu vert à l'initiative citoyenne européenne (ICE) Sauvez les abeilles et les agriculteurs. Après avoir franchi le cap du million de signatures valides, les certificats de 1 États membres de l'UE ont également été acceptés et la Commission européenne a déclaré que l'ICE était un succès.

Les organisateurs seront bientôt invités par la Commission européenne, d'ici 3 mois également au Parlement européen, pour partager l'initiative #SalviamoleApi et les agriculteurs. La biodiversité est en déclin drastique, les sols et les eaux sont de plus en plus pollués par les agrotoxiques. Il n'y a pas de temps à perdre.

Les demandes de #SavetheBees et des agriculteurs

LA GLACE #SavetheBees et les agriculteurs demande :

  • supprimer progressivement l'utilisation de 80 % des pesticides de synthèse d'ici 2030 et de 100 % d'ici 2035,
  • la restauration de la biodiversité sur les terres agricoles,
  • soutien financier aux agriculteurs pour faciliter leur transition vers des pratiques agroécologiques. (1)

L'omniprésence des agrotoxiques est désormais connue. La réseau et qui a organisé l'ICE 'Save Bees' a montré que les pesticides se cachent même dans les chambres, comme nous l'avons vu. (2) Et il est maintenant évident que les deux tiers de la planète sont maintenant empoisonnés par les résidus de produits agrochimiques. (3)

Place à l'agroécologie

»C'est le septième ICE réussi et déjà le deuxième contre les pesticides. (4) Il s'agit d'un signal démocratique fort adressé aux décideurs européens et nationaux pour qu'ils écoutent les citoyens et abandonnent les pesticides toxiques. Les agriculteurs et la science ont montré que l'agroécologie peut nourrir le monde sans produits chimiques. Il est temps pour nos politiciens d'arrêter d'écouter l'agrobusiness et de commencer à travailler pour l'avenir de nos enfants.', commente Martin Dermine, principal représentant de cette ICE et directeur exécutif de PAN Europe.

»Dans de nombreux pays de l'UE, les ministères de l'agriculture semblent avoir une foi malsaine dans les bienfaits de l'agro-industrie ou une relation trop étroite. Par conséquent, ils visent à empêcher les changements qui libéreraient notre système alimentaire de la dépendance aux produits chimiques. Collecter 1 million de signatures valides pendant la pandémie de Covid est cependant un signal fort pour une transition vers une agriculture respectueuse du climat et des abeilles', commente Helmut Burtscher-Schaden, représentant principal adjoint de l'ICE (GLOBAL 2000, Amis de la Terre Autriche).

Les pesticides, une étape cruciale

Le feu vert à l'ICE Sauvez les abeilles arrive à une étape cruciale. En effet, la proposition de règlement qui remplacera la directive 2009/128/CE, relative à l'utilisation « durable » des pesticides, est en cours d'élaboration.

Le texte a été minutieusement analysé par un équipe des organisations de protection de l'environnement et de la santé, qui ont présenté des changements concrets, dont nous avons rendu compte. (5)

Notes

(1) Dario Dongo. #SalviamoLeApi, la société civile appelle à une véritable transition écologique sans pesticides dans l'UE. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien), 17.6.22

(2) Marta Chanté. Pesticides dans la chambre. Les analyses de l'ICE Save Bees. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien)21.9.21

(3) Marta Chanté. Les pesticides, les deux tiers de la planète menacés de pollution environnementale. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien)26.9.22

(4) 94 ICE ont été lancés à ce jour et seulement 7 ont réussi à collecter 1 million de signatures valides. En 2017, ICE STOP Glyphosate a recueilli avec succès 1,07 million de signatures valides, appelant à l'interdiction du glyphosate, à une plus grande transparence sur les tests de toxicité de l'industrie et à l'élimination progressive des pesticides.

(5) Dario Dongo, Marta Chanté. Utilisation durable des pesticides, demandes de réforme de la société civile. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien)4.9.22

Marta Strinati

Journaliste professionnel depuis janvier 1995, il a travaillé pour des journaux (Il Messaggero, Paese Sera, La Stampa) et des périodiques (NumeroUno, Il Salvagente). Auteur d'enquêtes journalistiques sur l'alimentation, elle a publié le livre "Lire les étiquettes pour savoir ce que l'on mange".

Articles connexes

Articles récents

Commenti récentes

Traduire "