Huile de palme

Huile de palme cancérogène

Huile de palme cancérogène

Huile de palme cancérogène, le verdict de l’EFSA

L’huile de palme est cancérogène et génotoxique. Selon l’EFSA, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, trois types de contaminants présents dans l’huile tropicale sont hautement nocifs pour la santé des consommateurs, en particulier les enfants et adolescents, mais également les nourrissons, exposés à des quantités excessives d’huile végétale de palme.

Le potentiel cancérogène, explique l’EFSA, dépend d’un contaminant (les esters des acides gras) généré par le processus de raffinage à haute température auquel est soumise la graisse. Le risque qui en résulte est une augmentation des tumeurs et d’altérations génétiques transmissibles aux générations futures.

L’agence signale la présence de deux autres composés toxiques dans l’huile de palme, comme résidus technologiques. Pour l’un (3-MCPD) elle a fixé un seuil de tolérance à 0,8 microgrammes par kilo de poids corporel. Une limite largement dépassée par les couches de population les plus jeunes. Pour l’autre (2-MCPD), aucun toit n’a été stabilisé, à cause du manque de données scientifiques concernant la toxicité du composé.

A propos de l'auteur

GIFT

GIFT

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire