Confiture

Variétés de confiture

Variétés de confiture

Variétés de confiture, l’histoire italienne

L’Italie est le foyer de nombreuses variétés de confiture, chaque région italienne étant spécialisée dans la conservation et le traitement de ses propres fruits (fraises, abricots, etc), cultivés selon la règle stricte qui interdit l’abus de pesticides.

La norme européenne 2001/113/CE établit que, pour réaliser cette spécialité, toutes les variétés de fruit sont disponibles, sauf les agrumes qui donnent le nom de « marmelade » au produit final. Dans son traité, Pelligrino Artusi préférait éviter d’employer deux termes différents et les a réunis en « différentes variétés de confiture ». Les premières variétés de confiture cuisinées à l’aide de méthodes modernes par le pâtissier français Nicolas Appert, remontent au 18ème siècle, mais la légende italienne cite également Marie de Médicis et Catherine d’Aragon.

L’excellence, définie comme un arôme harmonique et jamais trop intense, se diversifie en variétés particulières de produits agroalimentaires traditionnels, tels que la « cotognata« , faite avec les coings des Abruzzes, les conserves de châtaignes au Latium, celles de canneberges à Bolzano ou de cynorrhodon dans les Marches.

Les Italiens préfèrent la confiture de fraises, tartinée sur du pain ou accompagnée de diverses variétés de fromages.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.