Machines à café

Industrie italienne

Mélange et torréfaction sont fondamentaux à la préparation d’un bon expresso italien, mais pour celui que l’on déguste au bar, la machine et le savoir-faire du barman sont deux éléments également importants. Le marché mondial des machines à café professionnelles vaut 650 millions d’Euro. Le leader des ventes, le Groupe Cimbali, vient d’Italie. Les marques Faema, Casadio et Hemerson appartiennent aussi à l’entreprise, née à Milan en 1912 et qui était, à l’origine, une boutique de réparation d’objet en cuivre.

Environ 70% de sa production est exportée dans plus de 100 pays (surtout en Allemagne et en Grande-Bretagne), à travers un réseau de 700 distributeurs directs.

Le premier brevet date de 1884, mais c’est seulement au début du dix-neuvième siècle que l’on commence à parler d’industrie des machines à café professionnelles. Le vrai décollage a lieu après la deuxième guerre mondiale: les machines à café remplissent les bars de la Péninsule, accompagnant l’augmentation des consommations due au boom économique. La Faema, fondée en 1945, devient immédiatement un symbole, et c’est à cette époque que démarre la compétition sur le marché domestique avec Cimbali, jusqu’en 1995, quand les deux compagnies décident d’unir leurs forces pour porter leur excellence dans le monde entier.