AccueilÉtiquettesAliments en vrac et préemballés, communauté

Aliments en vrac et préemballés, communauté

Il Décret législatif 231/17, à compter du 9 mars 2018, attribue des responsabilités spécifiques à OGM - sur les produits MDD, comme sur les produits IDM (1) - en ce qui concerne la conformité des Étiquettes aliments. En outre, les devoirs d'information du consommateur sur aliments en vrac e vous préemballe, ainsi que sur les aliments proposés par communauté.

Aliments en vrac et préemballés, aliments offerts par les collectivités. Parties responsables

Aussi bien la grande distribution que la distribution traditionnelle, ateliers artisanaux et établissements publics (ex. bars, glaciers et pâtisseries, fours et pizzerias, à emporter et tables chaudes, et ainsi de suite) sont chargés de fournir au consommateur des informations précises sur la nature, la composition et les caractéristiques de la denrée 

Devoirs d'information s'appliquent aux produits individuels proposés à la vente en vrac (par exemple, glaces, sandwichs, sandwichs et autres aliments à consommer à l'extérieur, produits de boulangerie et de pâtisserie), ainsi qu'aux aliments servis (par exemple, pizzas, sandwichs chauds, plats chauds et froids à consommer sur place).

Tous les opérateurs susmentionnés ils doivent donc adopter des solutions concrètes et adaptées pour garantir la disponibilité effective au consommateur des informations requises par le règl. UE 1169/11 en relation avec des aliments individuels. Pour des besoins qui concernent principalement la protection de la santé publique. (2)

Aliments en vrac et préemballés, aliments offerts par les collectivités. Quoi de neuf?

»Une enseigne unique ou un registre spécial ou tout autre système équivalent, y compris numérique' - maintenus bien en vue à proximité des comptoirs d'affichage - ils peuvent alternativement être utilisés pour afficher les informations obligatoires visées ci-dessous. Pourvu, veuillez noter que les allergènes se réfèrent aux produits individuels.

  • Nom de l'aliment,
  • Liste d'ingrédients,
  • Ingrédients allergènes,
  • Modes de stockage des denrées rapidement périssables,
  • Date de péremption pour les pâtes fraîches et les pâtes fraîches fourrées,
  • Titre alcoométrique volumique acquis pour les boissons dont la teneur en alcool est supérieure à 1,2 % vol.,
  • Pourcentage de givrage (tare) des produits surgelés glacés,
  • Appellation « décongelé », dans les cas prévus. (3)

Les mentions obligatoires complémentaires sont réservées prescrit pour les produits non préemballés. (4) Et toutes les exigences établies dans les règlements de production pour les produits AOP et IGP.

Pour les boissons vendues au tapotement, le signe peut être appliqué directement sur le système ou à côté de celui-ci.

Boire de l'eau non préemballé desservies par les collectivités doivent déclarer, le cas échéant, les dénominations de venteeau potable traitée«o»eau potable traitée et pétillante'(en cas d'ajout de dioxyde de carbone).

Produits de confiserie et de boulangerie vendus à la pièce ou en vrac, 'généralement destinés à être consommés immédiatement après l'achat', bien que préemballés à l'origine, ils ne peuvent porter les informations obligatoires que sur le signe ou sur le récipient, à condition qu'ils soient facilement visibles et lisibles.

NB : l'indication sur la présence d'ingrédients allergisants dans les établissements publics doit toujours être fourni par écrit - en italien et facile à lire - 'afin qu'il puisse être retracé jusqu'à chaque aliment, avant qu'il ne soit servi au consommateur final par la communauté'. Grâce à un 'menu ou registre ou signe spécial ou autre système équivalent, y compris numérique, à garder à vue'. Si des systèmes numériques sont utilisés, les informations doivent également apparaître sur des registres papier facilement accessibles. (5)

»Décongelé», obligation d'information écrite par la collectivité. Les commerçants publics, ainsi que les gérants de cantines et de commerces VIP gastronomie à bord, ils ont aussi leobligation d'informer les clients lorsque les aliments sont décongelés. (6)

Aliments en vrac et préemballés, aliments offerts par les collectivités. Les sanctions

Omission d'indiquer les ingrédients allergènes dans les produits individuels est puni d'une amende allant de 3.000 24.000 € à XNUMX XNUMX €, 'à moins que le fait ne constitue un crime".

L'indication des allergènes de différentes manières par rapport à ceux établis par le Ministère de la Santé avec la circulaire 6.2.15 (7), en revanche, entraîne l'application d'une amende allant de 1.000 8.000 € à 8 XNUMX €. Pénalité réduite de moitié en cas d'erreur de forme uniquement. (XNUMX)

Dario Dongo

Notes

(1) Marque de distributeur (MDD), ou label privé, et l'industrie de la marque (IDM)

(2) En accordant une attention particulière aux vulnérabilités des consommateurs touchés par allergie alimentaire et les intolérances, telles que la maladie coeliaque. En plus d'autres nouvelles importantes pour la santé. Voir le paragraphe 'sécurité alimentaire et informations consommateurs', dans l'article https://www.greatitalianfoodtrade.it/etichette/controlli-il-ruolo-dellamministrazione-sanitaria/

(3) Voir le décret législatif 231/17, article 19

(4) On note notamment l'actualité qui doit accompagner la vente de fruits et légumes en vrac. Voir l'article https://www.foodagriculturerequirements.com/notizie/ortofrutta-origine-e-altre-informazioni-obbligatorie/

(5) Il ne suffit donc pas d'indiquer sur le registre ou sur le menucontacter le personnel en cas d'allergies'. Ne vous limitez pas non plus à déclarer la liste complète des ingrédients allergènes prévue à l'annexe II du règl. UE 1169/11. Voir l'article https://www.foodagriculturerequirements.com/notizie/europa-allergeni-nei-pubblici-esercizi-il-memento-del-min-sal/

(6) À cet égard, il convient de noter la distinction entre le poisson décongelé et les produits à base de poisson soumis à l'abattement thermique https://www.greatitalianfoodtrade.it/idee/pesce-abbattuto-o-congelato

(7) Voir article cité en note 5

(8) Voir décret législatif 231/17, article 23

+ de publications

Dario Dongo, avocat et journaliste, docteur en droit alimentaire international, fondateur de WIISE (FARE - GIFT - Food Times) et Égalité.

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.

Articles connexes

Articles récents

Commenti récentes

Traduire "